bourrin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De bourrique avec substitution de suffixe par -in.

Adjectif 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin bourrin
\bu.ʁɛ̃\
bourrins
\bu.ʁɛ̃\
Féminin bourrine
\bu.ʁin\
bourrines
\bu.ʁin\

bourrin \bu.ʁɛ̃\ masculin

  1. (Familier) Qui manque de finesse.
    • Vous êtes trop bourrins, jouez entre vous !

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Adjectif 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bourrin bourrins
\bu.ʁɛ̃\

bourrin \bu.ʁɛ̃\ masculin

  1. (Argot) Qui s’ouvre facilement sur le plan sexuel.
    • Elle était pas bourrin, cette petite. Lui arracher un sourire, ça m’a pris près d’une demi-heure. (Albert Simonin, Touchez pas au grisbi.)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bourrin bourrins
\bu.ʁɛ̃\

bourrin \bu.ʁɛ̃\ masculin

  1. (Ouest de la France) âne.
  2. (Par extension) (Familier) (Souvent péjoratif) Cheval.
    • "Vite, nous apprenions à prendre un prudent recul lorsque quelque charmant bourrin, arrêté au trottoir, venait, en cataracte, à soulager sa vessie." (Albert Simonin, Confession d’un enfant de la Chapelle)
  3. (Familier) (Péjoratif) Personne manquant de finesse dans une activité, utilisant la force physique avant la technique.
    • Quand on est en carte
      Et qu’on d’vient trop tarte
      C’est pas choucard pour l’osier
      En six marquotins
      Ce foutu bourrin
      Pouvait plus faire un lacsé

      (Boris Vian, Ballade de la chnouf, 1957)
    • Il court vite mais c’est un bourrin, ne compte pas sur lui pour construire du beau jeu !
    • De temps en temps, à la place de ma meilleure amie, je vois une dinde comme les pouffes que j’aperçois en boîte, le samedi soir, le corps si moulé dans du lycra que même un bourrin décérébré comprend qu’il faut peloter… (Éric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour, Albin Michel, Paris, 2014, p. 57)
  4. (Argot policier) Policier, en particulier inspecteur des mœurs.
    • Le quartier grouillait de bourrins, on ne s’est pas attardés !
  5. (Argot) Homme ou femme facile sur le plan sexuel.
  6. (Familier) Cheval-vapeur ou cheval fiscal d'un véhicule à moteur.
    • Ma voiture, elle tape les cent-trente bourrins à l'aise.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Cheval 
Personne sans finesse 
Policier 

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]