policier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De police avec le suffixe -ier.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin policier
/policie pɔ.li.sj/
policiers
/policie pɔ.li.sj/
Féminin policière
/policiɛʁ pɔ.li.sj/
policières
/policiɛʁ pɔ.li.sj/
Un policier allemand. (1)

policier /pɔ.li.sje/ masculin

  1. Gardien de sécurité employé dans la police.
    • Aussi rien n’est-il plus naturel que de voir des policiers […] prendre, pour ne pas effaroucher leur proie, l’apparence des gars qu’ils ont la mission d’appréhender. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
    • […] ; je ris en songeant aux policiers sévères, aux suisses galonnés, à toute cette mise en scène de respectabilité étalée à cinquante mètres de là. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
    • Mais ce n’est pas seulement par goût de la tyrannie que les policiers agissaient ainsi, c’est aussi par goût du lucre. Les tracasseries, le « chantage » qu’ils exerçaient sur les juifs apeurés avaient pour but de leur extorquer de fréquentes « étrennes ». (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Par ellipse) Roman policier.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Gardien de la sécurité publique
Roman policier

Hyponymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin policier
/policie pɔ.li.sj/
policiers
/policie pɔ.li.sj/
Féminin policière
/policiɛʁ pɔ.li.sj/
policières
/policiɛʁ pɔ.li.sj/

policier /pɔ.li.sje/

  1. Qui est relatif à la police.
    • A. Comte avait fabriqué une caricature du catholicisme, dans laquelle il n’avait conservé que la défroque administrative, policière et hiérarchique de cette Église ; […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.194)
  2. (Par extension) Qualifie une histoire fictive dans laquelle on représente des policiers ou des détectives privés en action.

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]