butée

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Déverbal de buter.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
butée butées
/by.te/

butée /by.te/ féminin

  1. Dispositif servant à délimiter la course d’une pièce mobile.
  2. (Maçonnerie) Massif de pierres aux deux extrémités d’un pont pour résister à la poussée des arches.
  3. (Marine) Accessoire sur un arbre d’hélice solidement fixé à la coque et qui transmet au bateau la poussée de l’hélice.
  4. (Figuré) Sur quoi on bute, ce qui ressort, dépasse.
    • C’est la raison pour laquelle les religions n’ont pas bougé parce qu’elles sont, là, construites sur quelque chose de fort solide qui est, allons-y calmement, que 90 % des humains sont en mauvais termes avec le sexe. La métaphysique tout entière se formalise autour de cette butée. (Philippe Sollers, Éloge de l’infini, Gallimard, p. 819)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Forme d’adjectif[modifier | modifier le wikicode]

butée /by.te/

  1. Féminin singulier de buté.

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe buter
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
butée

butée /by.te/

  1. Participe passé féminin singulier du verbe buter.

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Picard[modifier | modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

butée /byte/ féminin

  1. Montée, chemin qui monte.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • Jean-Baptiste Jouancoux, Études pour servir à un glossaire étymologique du patois picard, 1880, vol. I