chenille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : chenillé

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1214) Du latin canicula (« petite chienne »).

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
chenille chenilles
\ʃə.nij\
ou \ʃnij\
Une chenille (papillon).
Une chenille (de char).
Chenille (à récurer les pipes).
Fruit de la chenille, Scorpiurus muricatus

chenille \ʃə.nij\, \ʃnij\ féminin

  1. (Entomologie) Stade larvaire de certains insectes. Note : En biologie, le nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. En français, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs au genre.
    Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut expliciter le fait que l’on ne parle pas d’individus, mais que l’on veut parler de l’espèce, du genre, de la famille, de l’ordre, etc.
    • L’on sait que l’insecte se dépouille de la peau de chenille ou de ver, lorsqu’il revêt la forme de chrysalide […]. — (Jacques Christophe Valmont-Bomare, Dictionnaire raisonné, universel d'histoire naturelle, Chez Bruyset ainé et cie, 1800, page 14)
    1. (Spécifiquement) (Lépidoptère) Larve dont le corps cylindrique est formé de douze anneaux, doté de six pattes à l’avant et de pseudopodes à l’arrière. → voir chenille processionnaire
      • Auparavant, j'avais connu un état particulier, celui de ce qui n'est pas encore épanoui, j'avais longtemps vécu dans la phase immobile du développement de la chenille qui espère un jour devenir papillon. — (Karima Akrouf, La chenille et le papillon, Éditions Publibook, 2016, page 94)
      • Mme Hervouët, avant que personne ait parlé, s’est mise à faire des mouvements de cou étranges, comme une poule qui a avalé une chenille poilue… — (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, page 132.)
    2. (En particulier) (Industrie de la soie) Ver à soie.
      • On donne le nom général de ver à soie à toutes les chenilles qui produisent ce fil, mais c’est au Bombyx du mûrier que l’on attribue spécialement la production de soie telle qu’elle est universellement employée. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature, 1e partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
      • Une chenille filandière, couleur de jade, transparente, pendait à un fil soyeux, sous l’oreille de Mme Saint-Alban. — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, page 110)
  2. (Par analogie) (Dans le déplacement) (Mécanique) Dispositif d’avancement continu.
    • L’aboutissement logique de cette conception était la substitution d’une chenille souple, analogue aux courroies de transmission, aux chenilles métalliques. — (Le Génie rural, Pyc-Edition., 1924, page 17)
    1. (Agriculture, Militaire, Travaux publics) Équipement moteur d’un véhicule. → voir chenillard
      • Le tracteur à chenilles date du début du siècle pour ses applications ( 1904 ). — (Jean Renaud, Un siècle de tracteurs agricoles : De la vapeur à l'électronique, France Agricole Editions, 2003, page 27)
    2. (Industrie plastique) Entrainement sans fin utilisé en extrusion de profilés. → voir chenille de tirage
      • Les dispositifs de tirage doivent être ajustés aux profilés extrudés. Pour les tubes on utilise fréquemment des tireurs à chenilles. — (Sophie Terrisse, Nachschalteinrichtungen in der Extrusion, diplom.de, 2001)
    3. (Danse) Groupe de danseurs à la queue leu-leu.
      • Pose les deux pieds en canard
        C’est la chenille qui se prépare
        En voiture les voyageurs
        La chenille part toujours à l’heure
        Accroche tes mains à ma taille
        Pour pas que la chenille déraille
        Tout ira bien et si tu veux
        Prie la chenille et le bon Dieu.
        — (G. Layani et al., La Chenille, 1990)
    4. (Attraction foraine) Manège tournant à haute vitesse.
      • J'aimerais bien demander à Vanessa de monter avec moi dans la chenille, mais je n'ose pas et je ne sais pas si elle voudrait. — (Sébastien LEPETIT, Barnabé, Éditions Hélène Jacob, 2014)
  3. (Par analogie) (De forme ou d’apparence)
    • Insecte de l’ordre des coléoptères tétramères ; elles naissent d’un vermisseau qui ressemble à la chenille. — (J. Ph Lebas, Pharmacie vétérinaire, chimique, théorique et pratique, Gabon et Cie, 1823, page 113)
    1. (Botanique) Plante légumineuse ou scorpioïde.
      • Chenille ou scorpioïdes : Plante légumineuse dont dont le fruit ressemble à une chenille. — (Natalis de Wailly, Diction. portatif de la langue fr, volume 1, 1793, page 295)
      1. Autre nom de la queue-de-scorpion, genre Scorpiurus L. → voir chenillette
        • Chenillette (Scorpiurus), Queue de scorpion, Vermiculaire, Chenille muriquée, Scorpionne. Petites plantes annuelles, herbacées, voisines des Luzernes (Medicago), que l’on sème sur place terreautée, et que l’on cultive pour la bizarrerie de leurs fruits, qui sont hérissés, écailleux, sillonnés, et imitent parfaitement une chenille, quelquefois un limaçon ou un ver. On les met dans la salade pour surprendre les personnes qui ne connaissent pas ces singulières plantes. Les graines sont très difficiles à extraire des gousses ; il faut déchirer celles-ci pour parvenir à extraire celles-là. — (Victor Paquet, Traité complet de la culture ordinaire et forcée des plantes potagères dans les 86 départements de la France, Garnier Frères, Libraires, Paris, 1846)
    2. (Tissage) Passementerie veloutée dont on se sert dans les broderies et dans d’autres ornements.
      • ''[…] un coffre extravagant, percé de toutes sortes de fenêtres de formes contournées et garni à l’intérieur de petits coussins d’un satin qui avait pu être rose à une époque reculée, le tout relevé de piqûres et d’agréments en chenille, que rien n’empêchait d’avoir été de plusieurs couleurs. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
      1. (Habillement) Attribut vestimentaire pour élégante.
        • Une écharpe de chenille noire prisée quatre vingt livres. — (Société du dix-huitième siècle, Revue du dix-huitième siècle, Volume 1, 1913, page 327)
        • Sans cesse elle hochait son visage un peu d’une haquenée délicate, comme pour le dégager d’une belle chenille de soie, qui descendue en cascade du béguin sur l’épaule la couvrait d’une pèlerine, juste assez pesante pour empêcher qu’on ne s’envolât. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 458)
      2. (Par métonymie) (Confection) Tissu fabriqué par assemblage de telles passementeries.
        • Intéressante et coquette exposition de chenilles, de confections en chenille et de tissus des Pyrénées en laine et chenille soie. — (Rapports du Jury international, volume 13, Imprimerie nationale, 1902, page 665)
    3. (Jeu collectif) (Jonglerie) Figure collective consistant à échanger en cadence un ballon ou des quilles entre les participants.
      • La chenille : Deux ou trois colonnes. — (Journal Des Instituteurs Et Des Institutrices, F. Nathan, 1969, page 34)
    4. Outil pour récurer les pipes.
      • Une pipe se nettoie régulièrement à l'aide de petites chenilles en vente dans tous les tabacs. — (L'Événement du jeudi, numéros 474 à 477, 1993, page 143)
    5. (Soudure) Cordon de métal remplissant un chanfrein.
      • […] de façon à remplir complètement un chanfrein et à constituer un cordon de soudure (ou chenille) du volume désiré. — (Mécanique-électricité, volume 46, éditions science et industrie, 1962, page 61)
    6. (Vieilli) Mauvaise femme.
      • XVIIe 1690 une méchante chenille « personne maligne qui fait du mal sans y être excitée » (FUR.) — (Sylvie CLAVAL, ‎Claude DUNETON, Le Bouquet des expressions imagées, Groupe Robert Laffont, 2016)

Synonymes[modifier le wikicode]

Personnes à la queue leu-leu
Scorpiurus

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe cheniller
Indicatif Présent je chenille
il/elle/on chenille
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je chenille
qu’il/elle/on chenille
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
chenille

chenille \ʃə.nij\, \ʃnij\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de cheniller.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de cheniller.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de cheniller.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de cheniller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de cheniller.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • Chenille sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg