cogito

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XVIIe siècle) Raccourci du latin cogito ergo sum (« je pense donc je suis »), axiome proposé par René Descartes.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
cogito cogitos
\kɔ.ʒi.to\

cogito \kɔ.ʒi.to\ masculin

  1. Théorie qui propose que l’être humain doit exister puisqu’il est capable de se poser la question même.
    • À l’instar du cogito gourmand qui intègre, dans son conatus, les autres hommes et les autres vivants, le cogito engendré ressent le trouble de plusieurs lignées derrière la sienne. (Corine Pelluchon, « Les nourritures, ce monde commun », journal La Croix, page 12, 2 janvier 2015)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Latin[modifier]

Étymologie[modifier]

De co- et agito[1] (« remuer »), le français dit similairement « se remuer les méninges ». Ou, de même que agito est le fréquentatif de ago, fréquentatif de cogo (« condenser, épaissir »), ici avec le sens abstrait et mental de « se concentrer ».
Ou encore, avec le même préfixe, dérivé[2] de aio (« dire oui, affirmer ») → voir nego et adagium.

Verbe[modifier]

cōgitō, infinitif : cōgitāre, parfait : cōgitāvī, supin : cōgitātum \ˈkoː.ɡi.toː\ transitif (conjugaison)

  1. Penser, méditer, considérer.
    • proscriptiones et dictaturas cogitare. (Cicéron, Cat. 2, 9, 20)

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

Références[modifier]

  1. « cogito », dans Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 → consulter cet ouvrage
  2. « cogito », dans Charlton T. Lewis et Charles ShortA Latin Dictionary, Clarendon Press, Oxford, 1879 → consulter cet ouvrage