cultivateur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(fin du XVe siècle) Dérivé de cultiver avec le suffixe -ateur.
« C'est un fait très caractéristique [...] que, ni dans les listes électorales de 1790, ni dans les rôles des tailles, ni dans les registres d’état-civil antérieur à la Révolution, on ne trouve le terme de « cultivateur ». On trouve, par contre, toujours une divisions tripartie en laboureurs (ou fermier), bordagers (ou, dans le sud-ouest, closiers), journaliers. Éventuellement s'y ajoute : vignerons[1]. »

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
cultivateur cultivateurs
\kyl.ti.va.tœʁ\

cultivateur \kyl.ti.va.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : cultivatrice)

  1. (Agriculture) Celui, celle qui cultive la terre ou qui exploite une terre, un domaine.
    • Si la racine de disette étoit une betterave, les cultivateurs sémeroient-ils si distinctement l'une & l'autre ? — (Abbé de Commerell, Mémoire et instruction sur la culture, l'usage et les avantages de la racine d'Abondance ou de Disette, Lausanne, François Grasset, 1786, page 11)
    • […]; ce champignon parasite est réputé une maladie contagieuse par les cultivateurs , et sa persistance dans les champs où il s'est montré une première fois, vient à l'appui de leur croyance. — (Louis Graves, Précis statistique sur le canton d'Auneuil, arrondissement de Beauvais (Oise), Beauvais : chez Achille Desjardins, 1831, p.80)
    • La chimie agricole est une science appelée à rendre d’immenses services aux cultivateurs. Elle a pour objet l’étude des terrains; […]. — (Pierre Joigneaux, La chimie du cultivateur, 1850, page 1)
    • […] la plus grande partie des terrains argileux, à sous-sol compacte et humide, du département ont été drainés, et partout les cultivateurs ont eu à se louer de opération. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, p. 97)
    • Grâce à cette mesure protectrice, les petits cultivateurs belges sont assurés de ne pas payer leurs engrais quatre fois ce qu’ils valent, […], — (Charles-Victor Garola, Engrais, J.-B. Baillière et fils, 1906, p. 331)
    • Il fallait bien, n’est-ce pas, que tous les cultivateurs de la région contemplassent ces nouveautés. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Tout petit, j'avais décidé que je ne serais jamais cultivateur, c'est-à-dire jamais esclave des animaux et des travaux saisonniers. — (Benoît Lacroix, Rumeurs à l'aubre, Éditions Fides, 2015, p. 221)

Dérivés[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus cultivateur figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : légume.

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
cultivateur cultivateurs
\kyl.ti.va.tœʁ\
Un cultivateur.

cultivateur \kyl.ti.va.tœʁ\ masculin

  1. (Agriculture) Appareil, doté de dents souples, permettant le travail superficiel du sol.
    • Ceux qui possèdent des charrues polysocs feront avec elles un déchaumage parfait en réglant la profondeur à 5 ou 6 centimètres ; mais avec la houe, l'extirpateur, le cultivateur ou le scarificateur on obtiendra également d'excellents résultats. — (Les mauvaises herbes et leur destruction, dans Almanach de l'Agriculteur français - 1932, page 84, éditions La Terre nationale)
    • Sur les sols légers à moyens, quand les premiers 10 cm du sol sont secs, on recommande deux passages avec le cultivateur-déchaumeur de champs, équipé de pointes du type patte de 25 cm de largeur et jusqu’à 7 à 9 cm de profondeur. — (Manuel de pratiques intégrées de gestion et de conservation des sols, page 65, FAO, 2000)
    • Sur le cultivateur, les socs sont étroits alors qu’ils sont larges sur les houes, mais, dans la pratique, ces deux équipements sont souvent confondus. — (Lhoste Philippe, Havard Michel, Vall Eric, La traction animale, 224 p., page 118, 2010, Quae - Cta - Presses agronomiques de Gembloux)
    • Je l'ai là, dit Ledyard. La merveille dont je vous ai parlé l'autre fois.
      Il écarta la bâche et le soleil éclaira un cultivateur à sept dents, flambant neuf, posé sur chant contre la ridelle.
      — (Jack Schaefer, L'Homme des vallées perdues, traduit de l'anglais par Eric Chédaille, éd. Libretto, 2015, chap. 2)

Synonymes[modifier le wikicode]

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin cultivateur
\kyl.ti.va.tœʁ\

cultivateurs
\kyl.ti.va.tœʁ\
Féminin cultivatrice
\kyl.ti.va.tʁis\
cultivatrices
\kyl.ti.va.tʁis\

cultivateur \kyl.ti.va.tœʁ\

  1. Qui cultive.
    • Il est à observer qu’un peuple chasseur doit se répandre sur un vaste continent, beaucoup plus vite qu’un peuple cultivateur. — (Jonathan Carver, Voyage dans les parties intérieures de l’Amérique septentrionale, pendant les années 1766, 1767 & 1768, traduction anonyme, page 141, Yverdon, 1784)
    • […]: ainsi le propre de cette façon de commercer est de faire baisser nécessairement le prix de ces productions dans l’intérieur de la nation cultivatrice qui en est première propriétaire. — (Encyclopédie ou Dictionnaire universel raisonné des connoissances humaines, mis en ordre par Fortunato Bartolomeo De Felice, t.4, page 446, Yverdon, 1771)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Paul Bois, Paysans de l'Ouest, Flammarion (collect. Champs), 1971, p. 189.