dragueur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom 1) Dérivé de draguer avec le suffixe -eur.
(Nom 2) Dérivé de draguer avec le suffixe -eur. Le film de Jean-Pierre Mocky, Les Dragueurs (1959), comédie légère racontant les pratiques de séduction, et les déboires de deux hommes lors d’une nuit parisienne a popularisé le sens (5).

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dragueur dragueurs
\dʁa.ɡœʁ\
2 - Un dragueur de mines canadien.
3 - Un dragueur de pêche à La Rochelle.
4 - Un dragueur à huîtres.

dragueur \dʁa.ɡœʁ\ masculin

  1. (Rare) (Désuet) Sorte d'engin de forage.
    • Le cylindre en tôle attaché à l'instrument étant resté ancré dans le petit puits, la tige de l'outil s'est brisée quand on a tiré dessus ; plusieurs des pièces du dragueur restèrent dans le trou ; il fallut travailler pendant trois jours pour les retirer et pour détacher le cylindre. — (Description du procédé suivi pour l'exécution des puits de St-Vaast et de Péronnes, dans les Annales des travaux publics de Belgique, vol.18, p.198, 1860)
  2. (Marine) Bateau équipé pour faire des opérations de dragage.
    • Le curage des vases de la Darse au moyen d'un dragueur à la vapeur de la force de 14 chevaux, a été complet en 1837. — (Répertoire des travaux de la Société de statistique de Marseille, page 370, 1838)
    • Le dragueur du lac à la Tortue avait une capacité de 40 tonnes par jour. Les morceaux de minerai devaient être sensiblement de même grosseur avant d'être soumis à l'action des hauts fourneaux. — (Claude Boudreau, Serge Courville & Normand Séguin, Atlas historique du Québec : Le territoire, page 75, Presses de l'Université de Laval, 1997)
  3. (Militaire) Navire de guerre équipé pour détruire les mines.
    • D'un treuil placé à l'arrière de chaque dragueur part un câble d'acier appelé remorque, lequel, à une cinquantaine de mètres du bord, se divise en deux « brins de drague » divergents, longs de 200 mètres. L'ensemble dessine un Y couché. — (Paul Chack, Marins à la bataille t.4: Mer du Nord, p.193, réédition L'Harmattan, 2002)
    • Ceux qui sont ici depuis plusieurs mois me recommandent tout de suite de chercher à me faire embarquer sur un Dragueur de mines car sur ces petites unités l'ambiance est excellente. — (Robert Chardon, Mes carnets de bords: Sept ans, onze navires, 1953-1960, page 179, L'Harmattan, 2005)
  4. (Pêche) Bateau équipé pour la pêche de bancs de poisson: la morue, le maquereau, le hareng, etc.
    • Aux Iles, le premier dragueur chalutier en bois et pêchant latéralement, arriva en 1954, commandé par un pêcheur du Havre aux Maisons. — (Aliette Geistdoerfer, Pêcheurs acadiens - Pêcheurs madelinots : Ethnologie d'une communauté de pêcheurs, page 318, CNRS, 1987)
  5. (Pêche) Bateau équipé pour la culture des huîtres en eaux profondes.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

  • dragueur à godets (dragueur muni d’une chaîne à godets, lesquels enlèvent successivement du fond de l’eau du gravier, de la vase)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin dragueur
\dʁa.ɡœʁ\

dragueurs
\dʁa.ɡœʁ\
Féminin dragueuse
\dʁa.ɡøz\
dragueuses
\dʁa.ɡøz\

dragueur \dʁa.ɡœʁ\ masculin

  1. (Pêche) Celui qui pêche à la drague.
  2. (Pêche) Marin-pêcheur qui drague les bancs d'huître.
  3. (Travaux publics) Personne conduisant une drague.
  4. (Vieilli) Ouvrier qui tire du sable du fond des eaux et cure les cours d’eau.
    • Le dragueur tenant le manche par son extrémité lance la drague devant lui, puis quand elle a touché le fond il pose le bout du manche sur son épaule et ramène l'engin vers lui en appuyant des deux mains sur le manche de manière à faire pénétrer la cuiller dans le sol. — (Henri Melchior de Lagrene, Cours de navigation intérieure, fleuves & rivières, vol.2, page 165, 1871)
    • Le salaire du dragueur est généralement payé en nature, le plus souvent avec une part d'eau. Dans un village de Gonabad, dans le nord-est, tous les champs sont irrigués tous les quatorze jours l'été […]. — (Les marchés et la tarification de l'eau en Iran, dans La Gestion de l'eau selon l'Islam, page 158, IDRC, 2003)
  5. (Familier) Celui qui fait la cour dans le but d’obtenir des faveurs amoureuses ; séducteur assez importun, qui parvient peu à ses fins.
    • Agressif ou flatteur, impromptu ou acharné, le dragueur égrène tout au long de son infructueuse quête sa concupiscente litanie. On presse alors le pas, tête baissée, découragée et battue, tristement ramenée à son humiliante condition de femme dans le décor flamboyant de la capitale. — (Djamila Saadi-Mokrane, « Petit lexique du dragueur algérois », dans La virilité en islam, sous la direction de Nadia Tazi & Fethi Benslama, Éditions de l'Aube & Intersignes, 1998, réédition de poche : Éditions de l'Aube, 2004, p. 261)
    • Phèdre, qui « reconnut Vénus et ses feux redoutables » en voyant son beau-fils pour la première fois, ressemble, malgré elle, au dragueur maladroit qui aborde les filles par: « on ne s'est pas déjà vu quelque part? » — (Raphaël Enthoven, L'étonnement, dans Philosophie magazine, novembre 2008))
    • Elle laisse entendre au dragueur qu'elle est ouverte a toute éventualité. Elle va alors lui donner une série de rendez-vous auxquels elle ne se rendra pas. — (Bacar Achiraf, Les mœurs sexuelles à Mayotte, page 75, L'Harmattan, 2006)

Synonymes[modifier le wikicode]

Sens 4 et 5 :

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin dragueur
\dʁa.ɡœʁ\

dragueurs
\dʁa.ɡœʁ\
Féminin dragueuse
\dʁa.ɡøz\
dragueuses
\dʁa.ɡøz\

dragueur \dʁa.ɡœʁ\

  1. Qui porte une drague ; qui effectue un dragage.
    • Ce bateau dragueur présente dans sa combinaison les caractères distinctifs suivants : […]. — (Brevet d'invention de quinze ans, en date du 9 novembre 1857, au sieur Mazeline au Havre, pour un bateau dragueur à vapeur, ans Description des machines et procédés pour lesquels des brevets ont été pris, vol.66, page 29, 1859)
    • Sa forme est celle d'un rectangle, évidé à l'une de ses extrémités pour laisser passer l'appareil dragueur. — (Olivier Ritt, Histoire de l'isthme de Suez, page 327, 1869)

Références[modifier le wikicode]