leben

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Leben

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’arabe لبن, leben de même sens[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
leben lebens
\Prononciation ?\

leben \Prononciation ?\ masculin

  1. Aux pays du Maghreb, petit-lait. Au Moyen-Orient arabe, yaourt et fromage.
    • Les laits fermentés (tels que le yaourt, le kéfir ou le leben) sont préférés au lait frais dans certains pays en raison de leur goût et de leur texture plus agréables, de l'élimination des risques de contamination microbienne, et des vertus thérapeutiques qu'on leur prête. — (Centre International pour l'élevage en Afrique, Bulletin du CIPEA: No. 27, Addis Abeba, 1987, page 4)
    • Un lait acidifié largement consommé dans les pays chauds et en particulier en Afrique du nord et au Moyen-Orient est le leben ou lben. Il est préparé à l'aide de lait le plus souvent partiellement ou totalement écrémé. — (ONU pour l'alimentation et l'agriculture, Le lait et les produits laitiers dans la nutrition humaine, Rome, 1995, pp. 169/170.)
    • Dans ce pays-là, au lieu de kaïmak, on a le leben, autre espèce de fromage mal fort agréable au goût, quoique mêlé d'un petit filet d'aigreur. On est si friand de ce leben que j'ai vu un Syrien de la ville de Baruth, qui ne se plaisait pas à Constantinople, parce qu'il n'y trouvait pas du leben. — (Mercure français, Pièces fugitives en vers et en prose, Paris, juillet 1738, page 6)

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Modifier la liste d’anagrammes

Références[modifier le wikicode]

  1. Ambroise Queffélec, Le français en Algérie: Lexique et dynamique des langues, De Boeck Supérieur, 2002, p. 391

Allemand[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIe siècle).
Du moyen haut-allemand leben et du vieux haut allemand lebēn, apparenté à live en anglais, leven en néerlandais.[1]

Verbe [modifier le wikicode]

Mode ou
temps
Personne Forme
Présent 1re du sing. ich lebe
2e du sing. du lebst
3e du sing. er lebt
Prétérit 1re du sing. ich lebte
Subjonctif II 1re du sing. ich lebte
Impératif 2e du sing. lebe
leb!
2e du plur. lebt!
Participe passé gelebt
Auxiliaire haben
voir conjugaison allemande

leben \ˈleːbn̩\ ou \ˈleːbm̩\ ,intransitif (voir la conjugaison)

  1. Vivre, dans le sens d'être doué de vie, d'être en vie.
    • Glücklich, zufrieden und ruhig leben.
      Vivre heureux, content et tranquille.
    • »Sie haben also Land, das Ihnen gehört?« fragte der Major.
      »Nein, mein Herr. Ich hatte welches, als mein Mann noch lebte; doch nach seinem Tode bin ich so unglücklich gewesen, daß ich mich gezwungen sah, es zu verkaufen.«
      — (Honoré de Balzac, traduit par Paul Hansmann, Der Landarzt, Georg Müller, 1925)
      — Vous avez donc des terres à vous ? demanda le commandant.
      — Non, monsieur. J’en ai eu du temps de défunt mon homme ; mais depuis sa mort j’ai été si malheureuse que j’ai été forcée de les vendre.
  2. Vivre, dans le sens d'aménager sa vie.
    • Er lebt sein eigenes Leben.
      Il vit sa propre vie.
  3. Habiter, vivre dans un certain endroit, ou avec quelqu'un.
    • Er hat lange unter uns gelebt.
      Il a longtemps habité parmi nous.
    • Affen leben auf Bäumen.
      Les singes vivent dans les arbres.
    • Es ist schwer, ganz allein in diesem großen Haus zu leben, und ich habe oft darüber nachgedacht, mich einfach so davonzumachen. Eine Handvoll Schlaftabletten. Eine Rasierklinge in der Badewanne. — (Melanie Raabe, traduit par Céline Maurice, Die Falle, btb Verlag, 2015)
      Il n’est pas facile de vivre toute seule dans cette grande maison, et j’ai souvent songé à plier bagages − une poignée de somnifères, une lame de rasoir dans la baignoire.
    • Louise lebte im Halbdunkel; Charles kam zu ihr ins Zimmer, riß die Vorhänge auf, zündete alle Lampen an, sie hielt sich die Hand vor die Augen und stöhnte: «Charles! Du blendest mich ja!» — (Jean-Paul Sartre, traduit par Hans Mayer, Die Wörter, Rowohlt Verlag, Hamburg, 1965)
      Louise vivait dans le demi-jour; Charles entrait chez elle, repoussait les persiennes, allumait toutes les lampes, elle gémissait en portant la main à ses yeux: « Charles! tu m'éblouis! »
    • Wer hätte gedacht, dass es in Straubing Tiger gibt? Nein, nicht die Straubing Tigers, eine Eishockeymannschaft, sondern echte Großkatzen. Aziza und Suna, zwei Amurtiger-Weibchen, leben im Straubinger Tiergarten. — (Titus Arnu, « Nächste Ausfahrt: Baumschulgebiet Pinneberg », dans Süddeutsche Zeitung, 5 mars 2024 [texte intégral])
      Qui aurait cru qu'il y avait des tigres à Straubing ? Non, pas les Straubing Tigers, une équipe de hockey sur glace, mais de vrais grands félins. Aziza et Suna, deux femelles tigres de l'Amour, vivent dans le zoo de Straubing.
    • In etlichen Therapiesitzungen arbeitete das Paar den Verlust auf. Es sei schmerzhaft, dass ihre Tochter zwar in derselben Stadt lebt, aber ihre Eltern weder sehen noch hören will. — (Lisa Breit, « Mama, Papa, es ist aus! », dans Der Standard, 23 mars 2022 [texte intégral])
      Le couple a travaillé sur cette perte au cours de plusieurs séances de thérapie. Il est douloureux que leur fille vive dans la même ville, mais qu'elle ne veuille ni voir ni entendre ses parents.

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

\ˈleːbn̩\ \ˈleːbm̩\

Références[modifier le wikicode]

  1. — (Wolfgang Pfeifer, Etymologische Wörterbuch des Deutschen, Éditions Deutscher Taschenbuch, 1997)

Sources[modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier le wikicode]

  • Larousse - Dictionnaire allemand/français – français/allemand , éd. 1958, p 583.
  • Harrap’s de poche – Bordas Dictionnaire allemand/français, éd. 1997, ISBN 0-245-50308-0, p 185.