neuvième art

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1964) L’expression neuvième art est due à Claude Beylie qui a utilisé cette expression dans un article publié dans Lettres et Médecins, en mars 1964. Ce papier faisait partie d'une série de cinq articles parus dans la revue entre janvier et septembre 1964, sous le titre de "La Bande dessinée est-elle un art?"

Morris (pseudonyme de Maurice de Bévère, le créateur de Lucky Luke) et Pierre Vankeer ont utilisé cette expression pour nommer une rubrique qu'ils animèrent pendant trois ans au sein du Journal de Spirou. Nul ne sait si Morris et Vankeer avaient lu les articles de Beylie ou si c'est un hasard. Cette rubrique, intitulée Neuvième Art et sous-titrée Musée de la bande dessinée, apparaît pour la première fois dans le numéro 1392 de Spirou, le 17 décembre 1964.

Lors de la création de la rubrique, Morris et Vankeer pensèrent à huitième art avant d’apprendre que l’appellation était déjà prise. Dans leur introduction de la première parution de Neuvième art, les auteurs justifient leur choix en signalant que le huitième art désigne déjà la télévision.


Locution nominale[modifier | modifier le wikitexte]

neuvième art /nœ.vjɛm‿aʁ/ masculin

  1. La bande dessinée.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]