rôtir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : rotir

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(v. 1160) De l’ancien français rostir, lui-même du germanique raustjan.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

rôtir /ʁo.tiʁ/ ou /ʁɔ.tiʁ/ transitif 2e groupe (conjugaison)

  1. Faire cuire de la viande à un feu vif, de manière que le dessus soit croustillant et que l’intérieur reste tendre.
    • Petite et misérable gargote de la rue Sainte-Geneviève où je me nourrissais jadis si mal […], je ne vous oublie pas, […], ni vous cinquième étage de Montmartre où sur le papillon du gaz de l’escalier je rôtissais un bifteck sans épaisseur. (Francis Carco, Maman Petitdoigt, 1920)
    • Cette masse d’hommes nous offrait alors un spectacle révoltant. On allumait des feux et l’on chauffait des fours pour faire rôtir les membres de nos infortunés compagnons. (Dillon, Voyage dans la mer du Sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
  2. Faire griller, saisir et dorer à la chaleur du feu.
    • Rôtir du pain, des marrons.
  3. (Figuré) Subir l’effet que cause la trop grande chaleur du soleil.
    • Il a gelé cette nuit ; si le soleil vient à donner maintenant, il rôtira tous les bourgeons, toutes les fleurs.

rôtir intransitif

  1. Cuire à feu vif.
    • Faire rôtir de la viande à la broche, sur le gril.
    • On a mis des poulets à rôtir.
  2. (Figuré)

se rôtir pronominal

  1. (Par hyperbole) (Familier) Se chauffer de trop près, ou être toujours auprès du feu.
    • Mettez-vous à l’ombre, vous vous rôtissez.
    • Il se rôtit au soleil.

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]