trouée

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1611)) De trauwée (fin xve siècle).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
trouée trouées
/tʁu.e/

trouée /tʁu.e/ féminin

  1. Large passage ouvert dans un bois, dans une haie, etc.
    • Les trouées étant des moteurs sylvigénétiques, quand elles n'assurent plus le renouvellement des unités forestières, celles-ci régressent, s'effondrent, s'appauvrissent éco-systémiquement et floristiquement. (La Caraïbe, données environnementales, Karthala & Géode Caraïbe, 2006, p.63)
    • (Figuré)Son pied gauche, dont l'orteil rongeait la chaussette dix fois raccommodée, déchiquetant les mailles et creusant sa trouée, le faisait souffrir cruellement. (Victor Méric, Les compagnons de l'Escopette, 1930, p.9)
  2. (Militaire) Ouverture faite dans une ligne ennemie, par le canon, par une charge, etc.
    • L'Armée de Paris a recommencé ses opérations le 21 décembre, non pour une trouée, mais pour faire une sortie aussi longue, aussi en avant, aussi meurtrière que possible pour l'ennemi. (Général Antoine Chanzy, La deuxième armée de la Loire.)
  3. (Géographie) Dépression de terrain, col ou vallée, qui ouvre un passage entre deux régions.
    • Trouée des Vosges. Trouée de Charmes.

Forme d’adjectif[modifier | modifier le wikicode]

trouée /tʁu.e/

  1. Féminin singulier de troué.

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe trouer
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
trouée

trouée /tʁu.e/

  1. Participe passé féminin singulier de trouer.

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]