hésiter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XVe siècle) Du latin haesito, haesitare (« être embarrassé, empêché, éprouver une gêne, bégayer, hésiter, balancer »), intensif de haereo, haerere (« être immobile, rester, demeurer, s'arrêter, se trouver arrêté, hésiter, être embarrassé, douter ») qui, préfixé, a donné adhérer en français.

Verbe [modifier]

hésiter (h muet)\e.zi.te\ transitif indirect, intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Être incertain, indécis sur le parti, sur la résolution que l’on doit prendre.
    • S'il n'y a aucun signe plessimétrique ou stéthoscopique indiquant une lésion superficielle du poumon, et si la respiration est simplement affaiblie, on ne peut guère hésiter qu'entre l'existence d'indurations centrales ou disséminées et un état emphysémateux du poumon. — (Commentaire sur De l'auscultation plessimétrique, du docteur Noël Gueneau de Mussy (article paru dans L'Union médicale, 1976, n° 83, 85 & 87), publié dans Archives médicales belges, 1876, vol. 10, p. 198)
    • La dame Labache ne pouvait indiquer le moment. En raison du changement d’heure, survenu la même nuit, la déposante hésitait : elle avait, en se mettant au lit, retardé sa pendule pour s’épargner la peine d’y penser le lendemain, […]. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Les sulfatages précoces que beaucoup hésitaient à faire avaient pourtant l’avantage d’atteindre tous les organes de la vigne, notamment les mannes, c’est-à-dire les futurs raisins. — (Philippe Roudier, Vignoble et vignerons du Bordelais (1850-1980), p.265, Presses universitaires de Bordeaux, 1994)
  2. Ne pas trouver facilement ce qu’on veut dire, soit que cela vienne de crainte, d’un défaut de mémoire ou du peu de netteté d’esprit.
    • Il hésitait dans ses réponses.
    • La présence des juges le fit hésiter sur ce qu’il avait à dire.
  3. Marquer un temps d’arrêt dans son élocution, s’arrêter de parler.
    • J’ai vu… Il hésita un moment, baissa la tête, puis la releva. − J’ai cru voir… J’ai vu le trou. — (Peisson, Parti Liverpool, 1932, p. 198)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France  : écouter « hésiter [e.zi.te] »

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]