voici

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Grammaticalisation de l’impératif vois ci.

Verbe[modifier]

voici \vwa.si\ défectif

  1. Indique la proximité, par opposition à voilà qui sert à désigner une personne ou une chose plus éloignée.
    • Voici votre place et voilà la mienne.
    • Voici le livre dont on a parlé.
    • Voici la maison en question.
    • L’homme que voici.
    • Voulez-vous de l’argent ? En voici.
    • Me voici; que voulez-vous ?
    • (Familier) En voici d’une autre. En voici bien d’une autre. Se dit en parlant d’une chose qui paraît singulière.
  2. S’emploie pour exprimer un état actuel ou une action qui a lieu dans le moment même.
    • Nous voici quatre.
    • Nous voici donc arrivés.
    • Nous voici à la fin de l’hiver.
    • Voici qu’il vient.
    • Le voici qui arrive.
  3. S’emploie lorsqu’on va immédiatement énoncer, dire, expliquer ou détailler quelque chose, par opposition à voilà qui désigne ce qu’on vient de dire.
    • Voici la preuve de ce que je viens de vous dire.
    • Voici la cause de cet événement.
    • S’il me parlait de la sorte, voici ce que je lui répondrais.
  4. (Vieilli) Il s’employait encore devant un infinitif, surtout devant venir. Cette forme s’est conservée dans quelques phrases.
    • Comme il parlait à la femme, voici venir le mari, Le mari survint.
    • Voici venir le printemps, Le printemps approche.
Note[modifier]
Ce mot est grammaticalement analysé comme un verbe défectif réduit à la forme du présent de l’indicatif de l’aspect inaccompli[1][2][3]. Comme les autres verbes, on place un pronom personnel clitique devant ce mot (p. ex. nous y voici).
L’examen de la syntaxe de voici-voilà nous place devant une évidence : c’est en tout point celle de la langue dénommée verbe. (Moignet, Gérard, 1969, Le verbe voici-voilà, dans Travaux de Linguistique et de Littérature 7, p. 195)

Dérivés[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

  • nous y voici (se dit en parlant d’une chose ou d’un sujet abordé qui arrive comme on l’avait prévu)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Préposition[modifier]

voici \vwa.si\

  1. Indique un moment antérieur au moment de l’énonciation.
    • Ma femme est mourante après avoir accouché d’une petite fille, voici trois jours ; et je n’ai pas le sou. (Guy de Maupassant, Une vie, Chapitre XIV, 1883)
    • Dans l’armoire, rien n’est changé… elle est telle que je la laissai lorsque, voici huit jours, je la rangeai, en présence de Joseph. (Octave Mirbeau, Le Journal d’une femme de chambre, Chapitre XV, 1900)
    • Il est parti voici trois jours.

Synonymes[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]

  1. « voici », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  2. Benjamin K. Bergen et Madelaine C. Plauché, (2001), Voilà voilà: Extensions of Deictic Constructions in French, dans Alan Cienki, Barbara Luka et Michael Smith (éds.), Conceptual and Discourse Factors in Linguistic Structure, pp. 45-61.
  3. Englebert, Annick, (1998), L’Infinitif dit de narration, ISBN 9782801112014, p. 159.