amant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Amant

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xiie siècle) Participe présent de amer, forme ancienne du verbe aimer. Le sens moderne (2) apparaît vers 1670.

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin amant
/a.mɑ̃/
amants
/a.mɑ̃/
Féminin amante
/a.mɑ̃t/
amantes
/a.mɑ̃t/

amant /a.mɑ̃/ masculin

  1. (Vieilli) ou (Acadie) Celui, celle qui a de l’amour pour une autre personne.
    • Les amants, au désespoir, oublièrent qu’ils ne pourraient jamais être époux, et un fils naquit, qui ne pouvait porter le nom ni de l’un ni de l’autre. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Quand les jeunes filles de la Bretagne chantent, dit Dumay redevenu sombre, l’amant est bien près d’elles. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Comment l’amant prime-t-il sur le mari ? Moins par la passion, le plus souvent, que par l’assiduité et la complaisance, en flattant la fantaisie. (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, Hachette & Paulin, 1845, 3e édition, p. 83)
    • Tous les amants du monde sont pareils : ils s’éprennent par hasard […] (Henri Barbusse, L’Enfer, 1908)
  2. (Figuré) (Vieilli) (Littéraire) ou (Canada) Celui qui aime quelque chose avec passion.
    • Quant au moine, Gurth le reconnut à l’instant même pour le prieur de l’abbaye de Jorvaulx, connu à plusieurs milles à la ronde comme un amant enragé de la chasse, de la table […] (Walter Scott, Ivanhoé, traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
amant amants
/a.mɑ̃/

amant /a.mɑ̃/ masculin (équivalent féminin : maîtresse)

  1. Celui qui reçoit les faveurs d’une femme avec laquelle il n’est pas marié.
    • Elle savait que beaucoup d’entre les filles de sa race avaient des amants, qu’elles se cachaient soigneusement de leurs familles, mais que, généralement, cela finissait par un mariage. (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • Pour choisir un amant, il suffit qu’on en ait envie. Et pour choisir un mari, combien le jugement serait plus sûr et plus libre, si l’on avait d’abord eu l’amant. (Léon Blum, Du Mariage, 1907)
    • Il est plus facile d’être amant que mari, par la raison qu’il est plus difficile d’avoir de l’esprit tous les jours que de dire de jolies choses de temps en temps. (Balzac, Études analytiques : Physiologie du mariage ou Méditations de philosophie éclectique sur le bonheur et le malheur conjugal, Aphorisme XLIX, 1824–1829)
    • Désormais, pour continuer de se voir, il faut aux amants user de subterfuges. Après tout, il est prêtre, elle est mariée, tous deux savent ou devraient savoir que cela finira mal. (Jean-Paul Desaive, Délits sexuels et archives judiciaires (1690-1750) , Communications, 1987, vol.46, n°46, p.119)
  2. Celui qui donne du plaisir sexuel.
    • Un bon amant ; un piètre amant.

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

amant /Prononciation ?/ masculin

  1. Variante de aman.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (amant)

Latin[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

amant /Prononciation ?/

  1. Troisième personne du pluriel de l’indicatif présent de amo.

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]