caillou

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du normand caillou (cf. ancien français chaillou), du gaulois *calliavo (« pierreux »), de cal(l)io (« pierre » ou « sabot ») (cf. gallois caill, breton kell, kall, irlandais caull « testicule de taureau ») ; attesté par le nom de plante epo-calio, callio-marcus signifiant « testicule de cheval » ou « sabot de cheval ». Voir aussi le poitevin chail, franc-comtois/suisse chaille, occitan calada « caillou ».

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
caillou cailloux
/ka.ju/

caillou /ka.ju/ masculin

  1. Pierre de petite dimension.
    • Les racines tordues s'accrochent entre les cailloux comme des pieds désespérés, […]. (Hippolyte Taine, Voyage en Italie, vol.2, 1866)
    • Mais le mal est si avancé que, souvent, des dégringolades de cailloux emportent les jeunes plants. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
    • Puis, apercevant, sur le sentier du bas-côté, un caillou dont l’aspect lui convint, il le ramassa et le mit dans sa poche. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 381, Mercure de France, 1921)
    • Dans leurs rangs éclata une furieuse colère : elles ne se sauvèrent pas, mais se jetèrent sur les cailloux et se mirent à bombarder les crânes de la cavalerie qui avait chargé. (Un militant syndicaliste franco-polonais: La vie errante de Tomasz Olszański (1886-1959), traduit par Mylène Mihout, p.289, Presses universitaires de Lille, 1993)
    • (Figuré)
      Cet homme a le cœur dur comme un 'caillou'.
    • Cailloux de Médoc, du Rhin, Cailloux blancs et transparents comme du cristal.
    • Caillou d’Égypte, Sorte de jaspe dans lequel on aperçoit différentes figures qui ressemblent à des grottes, à des paysages.
  2. Tête, crâne.
    • Il n’a plus un poil sur le caillou !
  3. Pierre précieuse.
    • Un beau caillou, un beau diamant.
  4. Nom donné à la Nouvelle-Calédonie par les descendants des colons français.
    • Notre caillou.
    • Enfin, dimanche, le chef de l’Etat français doit exposer sa vision de l’avenir du caillou, qui doit se prononcer sur son avenir par référendum, entre 2014 et 2018. (Le Monde, 26 août 2011)
  5. (Marine) Récif, rocher.
    • Avec un petit caillou situé à 200 mètres dans le nord-est, connu sous le nom de Hazelwood, dont la tête se montre, soit dans le creux des lames, soit couronnée de brisants, Rockall est tout ce qui émerge d'une grande terre disparue. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Le raz de Sein est un sale endroit, parsemé de cailloux.
  6. (Familier) Glaçon. Expression du franc-parler du sud de la France.
    • Mets-moi un caillou dans mon pastis!
  7. (Familier) Personne têtue.
    • Qu'il est caillou celui-là !
  8. (Familier) Sucre.
    • Un ou deux cailloux dans ton café ?
  9. Huître.
    • Ouvrir les cailloux pour le repas de Noël.
  10. (Photographie) Objectif, en référence à la matière minérale du verre ou la manière dont les lentilles sont enchâssées dans le fût en métal comme une pierre précieuse l'est sur une bague.
    • Il utilise encore de vieux cailloux.
Note[modifier | modifier le wikicode]
Seuls huit noms français en -ou ont leur pluriel en -oux au lieu de -ous : bijou, caillou, chou, genou, hibou, joujou, pou et ripou. Voir aussi : viens mon chou, mon bijou, mon joujou, sur mes genoux, et jette des cailloux à ce hibou plein de poux.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]