gaillard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Gaillard

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIe siècle)[1] On ne peut en faire le dérivé de gai avec le suffixe -ard[2], parce qu'il faudrait admettre l'interposition d'un infixe -ill- : gai-ill-ard. D’un radical gaulois *gall-[2], « fort, force » apparenté au breton galloud (« pouvoir »), au gallois gallu (« pouvoir »), au latin Gallus (« Gaulois », étymologiquement : « homme fort »). Pour l’évolution du sens de « fort » à « grivois, paillard », voir gaulois.
(Partie de navire) (Par ellipse) De château gaillard, « château-fort ».

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin gaillard
\ɡa.jaʁ\

gaillards
\ɡa.jaʁ\
Féminin gaillarde
\ɡa.jaʁd\
gaillardes
\ɡa.jaʁd\

gaillard \ɡa.jaʁ\ masculin

  1. (Désuet) Qui est solide, vaillant, puissant.
    • Et l'on m'a vu pousser dans le monde une affaire
      D'une assez vigoureuse et gaillarde manière.
      — (Molière, Le Misanthrope)
    1. Vaillant, vif, vivant.
      • Las ! pour un trépassé vous êtes bien gaillard ! — (Molière, L'Étourdi)
    2. Vif, frais, piquant.
      • Aujourd'hui le temps est gaillard.
    3. (Désuet) Qui est assis solidement.
      • Château-gaillard.
  2. Qui est gai, joyeux.
    • Quoi qu'il en soit, l'espérance de revoir le pauvre baron gai et gaillard m'a bien épargné de la tristesse. — (Lettre de Madame de Sévigné à Madame de Grignan, à Vichi, mardi 28 mai 1676)
  3. Grivois, paillard, qualifie des discours, des propos, des chansons un peu libres, un peu lestes.
    • Bon vin, bons mots, gaillardes chansonnettes;
      Sont aiguillons aux amoureux désirs,
      En toute porte entr’ouverte aux plaisirs
      L'adroit Amour aisément s'insinue.
      — (Jean de la Fontaine, Le Sassenage -1691- Conte, dans Contes et nouvelles en vers, V.3, 1762, p.185)

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • luron
  • Aide sur le thésaurus gaillard figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : bateau, pont.

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin gaillard
\ɡa.jaʁ\

gaillards
\ɡa.jaʁ\
Féminin gaillarde
\ɡa.jaʁd\
gaillardes
\ɡa.jaʁd\

gaillard \ɡa.jaʁ\ masculin

  1. Homme ou femme de bonne composition.
    • Le lendemain je m'éveille et descends. J'entre dans la cuisine, où mon gaillard déjeûnait largement. Ah! ah! bonjour, dit-il. Hein! comment va la joie ? Déjeûnez avec moi. — (Semaines critiques, ou Gestes de l'an six, V.4, n°29, 1797, p.100)
    • Eh bien ! mon petit Fagerolle, ce gaillard là est redouté par les plus fortiches. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 19)
  2. Homme ou femme de solide stature.
    • Je ne sais pas si Jean-Louis Darc séduisit ma mère ou si ce fut elle qui s'en éprit la première, mais je crois que Céline Thiébault désira ce grand gaillard, cette vigueur animale. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 21)
    • Après une minutieuse préparation, tant de la machine que du passager, à 4 heures du matin, je décolle dans les ténèbres, emmenant un solide gaillard Serbe, ex-chef célèbres de comitadjis. — (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, p.223)
    • Kinkin, vers la quarantaine, était un gaillard de taille moyenne qui dissimulait sous des dehors chétifs et une allure pataude une force herculéenne et une agilité de singe. — (Louis Pergaud, L’Évasion de Kinkin, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  3. (En particulier) (Au féminin) Forte femme qui a des allures trop libres.
    • Vous aurez peu de chance, par contre, d'y voir quelques douzaines de gaillardes se crêper le chignon, surtout à propos de bottes d'oignons. — (Le Petit Futé Corrèze, 2009)
    • (Figuré)Mais la valeur est une gaillarde qui renverse tout devant elle ; qui rame contre le vent et contre la marée et va droit au but.

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gaillard gaillards
\ɡa.jaʁ\

gaillard \ɡa.jaʁ\ masculin

  1. (Marine) Partie extrême du pont supérieur d’un bâtiment.
    • Dans les grands bâtimens on nomme gaillard, les deux portions du troisième pont qui ne sont bordées (planchées) que de l'arrière, depuis le couronnement jusqu'au grand mât, ce qui forme le gaillard d'arrière; l'autre portion forme le gaillard d'avant, compris depuis les apôtres jusque vers le bout de l'arrière des porte-haubans de misaine. On communique d'un gaillard à l'autre par les passe-avans, et les dunettes sont établies à l'extrémité du gaillard d'arrière. — (Jean-Baptiste-Philibert Willaumez, Dictionnaire de marine, 3e éd., 1831, p.302)
    • Joe trônait sur le gaillard d’avant, et faisait de l’histoire à sa manière. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
    • En tombant de la grande hune
      Dessous le gaillard d'avant.
      — (Le corsaire le Grand Coureur, chant traditionnel)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • gaillard sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]