martinet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Martinet

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Vers 1375)[1] Dérivé de Martin avec le suffixe -et[2] → voir martin, martin-pêcheur et martin-bâton.
(1315)[1] Apparait avec le sens de « forge », de même formation que le précédent[1] ou diminutif[2], comme marteau, du latin marcus (« marteau »), devenu *martus en bas-latin. L’ancien français martin correspond à notre martel en tête.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
martinet martinets
\maʁ.ti.nɛ\
Un martinet noir. (1)

martinet masculin

  1. (Ornithologie) Espèce d’hirondelle à très longues ailes et à pattes très petites, migrateur, de la famille des apodidés.
    • Salut, clochers où vient nicher le martinet. — (Victor Hugo, Les Quatre Vents de l’esprit, Jersey)
    • C’est aujourd’hui la propriété d’un vieil ami de celui qui raconte cette histoire, et tout le monde est tellement habitué à son aspect, si terrible qu’il soit, que le premier paysan venu va chercher, l’été, l’ombre de ses hautes murailles sans plus de crainte que les martinets aux grandes ailes noires et aux cris aigus, et les hirondelles aux doux gazouillements, qui, chaque année, viennent y suspendre leurs nids. — (Alexandre Dumas, Le Meneur de loups, chap. 1)
    • Ces champs ne sont-ils pas à moi, et ces bois chanteurs, et ce ciel que raye continuellement le vol fantaisiste des martinets ? — (Octave Mirbeau, Ma chaumière, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • La destruction des hirondelles est au reste le plus cruel des avicides , car ces oiseaux ne se nourrissent que de moucherons, et ne causent aucun préjudice. Il en est de même du martinet et du crapaud-volant. — (Abbé Decorde, Considérations sur l'utilité des oiseaux en agriculture, Congrès scientifique de France, 28e session, tenue à Bordeaux en septembre 1861, Paris : chez Derache & Bordeaux : chez Coderc, Degréteau & Pujol, 1862, vol. 1, p. 98)
Note[modifier le wikicode]
  • En biologie, le nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. En français, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs au genre.
    Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut expliciter le fait que l’on ne parle pas d’individus, mais que l’on veut parler de l’espèce, du genre, de la famille, de l’ordre, etc.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Un martinet de forge. (2)
Un martinet punitif. (3)

martinet masculin

  1. (Technique) Marteau qui est mû ordinairement par la force de l’eau et qui sert dans les forges, dans les moulins à papier, à tan, à foulon, etc.
  2. Petit fouet composé d’un manche en bois et de quelques lanières de cuir d’une vingtaine de centimètres dont on se sert pour battre les habits et qui était aussi utilisé autrefois pour corriger les enfants difficiles.

Traductions[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Voir martinet ci-dessus.
(Écolier) « Se disait autrefois des externes des collèges, probablement comparés à des oiseaux fuyards[1] ».

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

martinet \Prononciation ?\ masculin

  1. Forge, usine où l'on utilise un marteau.
    • Item.... ordonnons.... que les marchands et maistres qui font ouvrir lesdites mines à leurs propres cousts, missions et despens, et font feu et lieu et residence sur lesdites mines et martinet, ou leurs desputez, les deux fondeurs et affineurs en un chacun martinet, tant seulement.... soient quittes, francs et exempts de toutes tailles. — (Lettre patente du 30 mai 1413)
  2. Catapulte, engin à contrepoids, propre à lancer de grosses pierres.
    • Ceux du chastel firent descliquer quatre martinets qu'ils avoient nouvellement fait faire pour remedier contre les quatre chas [machines de guerre]. — (Jean Froissart, XVe s.)

Dérivés[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

martinet \Prononciation ?\

  1. Écolier.
    • Il y a encore des escoliers qui demeurent en ville hors les colleges, qui vont ouir les leçons d'uns et autres regens, selon que l'opinion leur en prend, ou aux maistres qui les gouvernent ; les jeunes appelez martinetz par nous, et les autres galoches. — (Pasquier, Recherches)

Références[modifier le wikicode]