tare

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : tåre, taré, tarė, -tare

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) De l’italien tara et, plus avant, de l’arabe طرحة, ṭarḥa (« déchet, rejet, soustraction, déduction »).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
tare tares
\taʁ\

tare \taʁ\ féminin

  1. (Vieilli) Perte de valeur causée par une diminution de quantité ou de qualité.
    • Ces marchandises ont été gâtées dans le navire, il y a pour trois cents francs de tare.
  2. Vice, défaut ou imperfection qui diminue la valeur d’un objet.
    • Il est à noter que le gingembre est oublié à dessein sur les chevaux atteints de mélanose, la queue, en se relevant, décèlerait une tare que le marchand a grand intérêt à cacher. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • Ce bois est bon, il n’a point de tare.
  3. Vice, défaut, au sens moral.
    • La liquidation de l’affaire Dreyfus […] a montré que le sublime bourgeois est une valeur de Bourse. Dans cette affaire se manifestèrent toutes les tares intellec­tuelles et morales d’une classe atteinte de folie. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chap. VII, La Morale des producteurs, 1908, p. 333)
    • Le plus curieux, c’est qu’ils sont presque tous affligés d’un travers, d’un vice, d’un maboulisme périlleux, d’une tare, ou qu’ils ont des histoires intimes, des saletés familiales, tous, les plus respectés, les plus grands, les plus insoupçonnés. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 186)
    • J’ignorais leurs malpropretés morales et physiques, leurs tares, leurs perversions de tout ordre qui les souillaient, quelles abominations pouvaient s’y perpétrer et jusqu’où se dégradaient les sentiments les plus sacrés.— (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
  4. (Commerce) Poids des barils, caisses, emballages, véhicules, etc., qu’on doit déduire pour avoir le poids net d’une marchandise.
    • Faire la tare.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Forme de verbe [modifier]

Conjugaison du verbe tarer
Indicatif Présent je tare
il/elle/on tare
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je tare
qu’il/elle/on tare
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
tare

tare \taʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de tarer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de tarer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de tarer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de tarer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de tarer.

Prononciation[modifier]

Paronymes[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

  • tare sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier]

Kinyarwanda[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier]

intare \Prononciation ?\ classe 3 (pluriel classe 3 : intare)

  1. Lion.

Mutsun[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier]

tare \ta.re\

  1. (Famille) Frère cadet, sœur cadette.

Références[modifier]

  • Catherine A. CallaghanMore Evidence for Yok-Utian: A Reanalysis of the Dixon and Kroeber Sets, International Journal of American Linguistics, vol. 67, no. 3, 2001, pp. 313-345

Roumain[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin talem.

Adjectif [modifier]

tare \ˈta.ɾe\

  1. Dur.
  2. (Figuré) Fort, puissant.