écho

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Echo, Écho, echo, echó

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xiiie siècle) Du latin echo, lui-même du grec ancien ἠχώ, hêkό.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
écho échos
/e.ko/

écho /e.ko/ masculin

  1. Répétition du son lorsqu’il frappe contre un corps qui le renvoie plus ou moins distinctement.
  2. (Par métonymie) Ce qui produit cette répétition, le lieu où elle se fait.
    • L’écho de la forêt voisine répétait nos cris, le mugissement des troupeaux, le tintement des clochettes et le claquement du fouet […] (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
    • Les échos d’alentour. — Les échos répondaient à sa voix.
  3. (Figuré) Personne qui répète ce qu’une autre a dit.
    • La calomnie trouve ordinairement des échos. — Cet homme n’est que l’écho d’un tel. — Se faire l’écho des sottises d’autrui.
  4. (Par extension) Rumeur, bruit qui court.
    • Il m’en est revenu des échos.
  5. (Journalisme) Information anecdotique sur les rumeurs.
    • Le métier est fichu. Plus moyen de trouver une tribune où l’on puisse s’exprimer librement… Alors quoi ! De basses besognes, de la copie à tant la ligne, parcimonieusement pigée, des échos sans saveur dont la plupart jonchent le fond des paniers. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, 1930, pp. 10-11)
    • Et voilà ce qui fait que, quand vos légitimes
      Montrent leurs fesses au peuple ainsi qu'à vos intimes,
      On peut souvent y lire, imprimés à l'envers,
      Les échos, les petits potins, les faits divers.
      (Georges Brassens, Le Bulletin de santé, in Supplique pour être enterré à la plage de Sète, 1966)
  6. (Musique) Répétition adoucie ou affaiblie d’une ou de plusieurs notes.
    • À un diapason plus grave et dans une mesure plus lente, les églises retentissaient des échos de l’exaltation martiale […] (H. G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908, traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, 1921, page 213)
    • Chœur en écho. — Faire un écho sur l’orgue. — Le jeu d’écho sur l'orgue.
  7. Effet de résonance, correspondance ou ressemblance.
    • Ah ! Deubel, qui t’es si mal suicidé, quelle attirance avaient sous terre ton corps pourri et dans mon être l’écho douloureux de tes vers ? (Francis Carco, Maman Petitdoigt, 1920)
    • Comme le bruit de la pluie entendu autrefois, cette espèce de gaucherie chez lui trouvait des échos en moi. (Haruki Murakami, Saules aveugles, femme endormie, traduit par Hélène Morita, 2006)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  • faire écho
  • fouillis d’échos
  • vers en écho : vers dont la dernière syllabe ou les deux ou trois dernières, étant répétées, font un mot qui, ajouté aux paroles précédentes, en achève le sens ou leur sert de réponse
    Pour vous en dire plus, il faudrait vous pouvoir… voir… Aura-t-elle pitié de mon mal inouï ?… oui.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

  • France : écouter « écho [e.ko] »

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]