apôtre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Chanson de Roland (1080) : apostle. Du latin ecclésiastique apostolus, emprunté au grec ancien ἀπόστολος, apóstolos (« envoyé »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
apôtre apôtres
/a.potʁ/

apôtre /a.potʁ/ masculin (équivalent féminin : apôtresse)

  1. (Religion) Une des douze personnes que Jésus-Christ choisit particulièrement, entre ses disciples, pour prêcher l’évangile.
  2. (Par analogie) Chacun des enfants dont on lave les pieds le Jeudi-Saint, lors de la cérémonie de la Cène.
  3. (Par extension) Celui qui, le premier, a prêché la foi dans quelque pays.
    • Saint Denis est l’apôtre de Paris.
    • Saint François-Xavier est l’apôtre des Indes.
  4. (Figuré) Celui qui se voue à la propagation et à la défense d’une doctrine, d’une opinion, d’un système.
    • En apparence, ce turbulent apôtre des lumières fait contraste avec ses ancêtres confits en dévotion et abondants en patenôtres. (Ernest Denis, La Question d'Autriche ; Les Slovaques, Paris, Delagrave, 1917, in-6, p.60)
    • Ce conflit dynastique dégénérerait en guerre européenne. C'est pourquoi Dubois se pose en apôtre de la paix. (Évelyne Lever, La diplomatie secrète du mystérieux abbé Dubois, dans Marianne (magazine) n° 765, 17 décembre 2011)
  5. (Au pluriel) (Argot) (Vieilli) (Rare) Les doigts des mains.
  6. (Marine) Allonge qui consolide le beaupré.
    • […] ; l’autre portion forme le gaillard d'avant, compris depuis les apôtres jusque vers le bout de l’arrière des porte-haubans de misaine. (Jean-Baptiste-Philibert Willaumez, Dictionnaire de marine, 3e éd., 1831, p. 302)
  7. (Histoire) Lettre par laquelle un condamné dénonçait appel au juge qui avait prononcé la sentence.

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  • Le prince des Apôtres, Saint Pierre.
  • L’apôtre des gentils, Saint Paul.
  • Prêcher en apôtre, comme un apôtre, Prêcher avec onction et d’abondance de cœur.
  • Faire le bon apôtre, (Proverbial) & (Figuré) prétendre être un homme de bien.
  • C’est un bon apôtre, (Ironique) Il fait l’homme de bien, mais il ne faut pas se fier à lui.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]