chronique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : chroniqué

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin chronicus.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
chronique chroniques
/kʁɔ.nik/

chronique /kʁɔ.nik/ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) Qui dure longtemps.
  2. (En particulier) Qualifie une maladie dont les symptômes ne se développent qu’avec lenteur, maladie permanente
    • Atteint d'un mal nommé porphyrie, le pauvre garçon est contraint de s'abreuver de sang humain pour conjurer sa langueur chronique. (François Rivière, Dracula, cent ans et toutes ses dents, dans Libération (journal), 31 décembre 1987)
  3. (En particulier) Qualifie une thérapie sur le long terme.

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

maladie

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
chronique chroniques
/kʁɔ.nik/

chronique /kʁɔ.nik/ masculin et féminin identiques

  1. Personne atteinte d’une maladie chronique.
    • Une bénévole réagit à l’utilisation de ces derniers termes : « On entend souvent : “Ah ! c’est un chronique qui appelle” ou, encore, “c’est un tannant”. Je ne suis pas toujours d’accord avec ces termes. (Pierre Fortin,Bruno Boulianne, Le suicide: interventions et enjeux éthiques, Éditeur PUQ, 1998)
    • M. Siredey a observé récemment, à l’hôpital Sainte-Eugénie, 2 cas de diarrhées avec des accidents cholériformes, chez un enfant de deux ans, et chez un chronique du même hôpital. (Gazette hebdomadaire de médecine et de chirurgie, Éditeur Masson, 1866)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
chronique chroniques
/kʁɔ.nik/

chronique /kʁɔ.nik/ féminin

  1. Histoire rédigée suivant l’ordre des temps.
    • La description, donnée par l’auteur de la Chronique saxonne, des cruautés exercées sous le règne du roi Étienne, par les grands barons et les seigneurs des châteaux, qui étaient tous Normands, nous offre une preuve irrésistible des excès dont ils étaient capables quand leurs passions étaient en jeu. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Quelque soixante ans après sa mort, Charlemagne est déjà, dans la Chronique du moine de Saint-Gall, une espèce de géant et de matamore tout-à-fait invraisemblable. (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d'Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
  2. Rubrique du journal où l’on passe en revue les nouvelles du temps présent.
    • La chronique politique.
    • La chronique littéraire, musicale, mondaine, locale.
  3. (Par extension) Nouvelles fausses ou vraies répandues sur les personnes de tel ou tel lieu.
    • Il connaît à fond la chronique de son village.
    • La chronique scandaleuse amuse les oisifs.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe chroniquer
Indicatif Présent je chronique
il/elle/on chronique
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je chronique
qu’il/elle/on chronique
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
chronique

chronique /kʁɔ.nik/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de chroniquer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de chroniquer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de chroniquer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de chroniquer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de chroniquer.

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]