fourrure

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1160) De l’ancien français forrëure. → voir fourrer

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
fourrure fourrures
/fu.ʁyʁ/

fourrure /fu.ʁyʁ/ féminin

  1. (Vêtements) Peau de certains animaux, précieuse par la couleur, la longueur, l’épaisseur du poil, et dont on se sert pour doubler, garnir ou orner les robes, etc. : on en fait aussi des manchons, des bonnets, des manteaux, des paletots, etc.
    • Suzanne, en minaudant, me parle d'un manteau de fourrure, véritable occasion pour cet hiver et qu'il ne faudrait pas laisser passer ! (Victor Méric, Les compagnons de l'Escopette, 1930, p.230)
    • […],et une peinture sous verre, fixée sur la façade, représentait une femme appétissante aux yeux noirs qui, frileusement, s'emmitouflait de fourrures. (Francis Carco, L'Homme de Minuit, 1938)
    • Fourrure de martre zibeline, de petit-gris, d’hermine, etc.
  2. (Héraldique) L’hermine et le vair.
    • La fourrure d’un président.
  3. (Mécanique) Pièce qui sert à empêcher toute vibration dans un ensemble mécanique.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]