perdu

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : perdù

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Participe passé de perdre.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin perdu
/pɛʁ.dy/
perdus
/pɛʁ.dy/
Féminin perdue
/pɛʁ.dy/
perdues
/pɛʁ.dy/

perdu

  1. Dont on n’a plus la possession, la jouissance.
    • Va te renseigner aux bureaux des objets perdus.
    • Tout est perdu.
  2. Égaré, introuvable.
    • Je suis perdu dans la ville.
    • Un coin perdu du pays.
    • Perdu dans ses pensées.
    • Pays perdu, Pays écarté.
    • Je suis perdue, où aller
      sans amis et sans famille ?
      Je ne suis qu’une petite fille
      J’crois qu’aujourd’hui je vais pleurer.

      J’étais seule, j’avais peur
      perdue au milieu des bois
      Il est temps de sécher mes pleurs
      Serre-moi bien fort dans tes bras.
      (Bérengère n’a peur de rien, 1996)
  3. Qui a été mal utilisé ou rendu inutilisable.
    • Balle perdue : balle qui atteint une personne, une chose qui n’était pas visée.
    • Moulage à cire perdue : moulage dans lequel la maquette en cire est détruite par l’opération.
    • Puits perdu : puits dont le fond est de sable et où les eaux se perdent.
    • Placer de l’argent à fonds perdus : placer son argent en viager.
    • Temps perdu.
    • Il y a la méditation perdue qui est rêverie, et la méditation féconde qui est incubation. Le vrai penseur couve. (Victor Hugo, Actes et paroles — Avant l’exil, chapitre Le Droit et la Loi, 1875, p. 30)
  4. Débauché, prostituée.
    • Fille perdue.
  5. Où on eut ou aura le dessous, où on a été ou sera vaincu.
    • La bataille fut perdue.
    • C’est une cause perdue.
    • Ce malade est perdu, sa mort est certaine.
  6. Qu’on établit dans l’eau en y jetant de gros quartiers de pierre sans ciment.
    • Les fondations de cette digue, de ce môle ont été faites à pierres perdues.
  7. Jeté dans de petites rivières non navigables, en parlant du bois, pour le rassembler à leur embouchure dans de plus grandes rivières et en former des trains.
    • Faire flotter du bois à bois perdu, à bûche perdue.
  8. (Peinture) Qui ne tranche pas sur le fond.
    • Contours perdus.
  9. (Couture) Fait de manière invisible et à se confondre avec le tissu de l’étoffe.
    • Reprise perdue.
  10. (Militaire) Posté dans un lieu extrêmement avancé, chargé d’une mission dangereuse.
    • Sentinelle perdue.
    • Enfants perdus : se disait de ceux que l’on chargeait des expéditions, des missions les plus périlleuses.
    • Il combattit à la tête des enfants perdus.
    1. (Par extension) Se dit de ceux que l’on pousse à faire les premières et les plus périlleuses démarches dans une affaire de parti, ou qui s’y aventurent d’eux-mêmes.
      C’est l’enfant perdu du parti.
      Il s’est avancé dans cette affaire en enfant perdu.
  11. (Figuré) Qui montre dans sa conduite, dans ses discours une sorte d’égarement d’esprit.
    • C’est une tête perdue.

Expressions[modifier]

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin perdu
/pɛʁ.dy/
perdus
/pɛʁ.dy/
Féminin perdue
/pɛʁ.dy/
perdues
/pɛʁ.dy/

perdu genre à préciser : {{m}}, {{f}}, {{mf}}, {{n}} ?

  1. Fou furieux, dément.
    • Courir comme un perdu, crier comme un perdu, Courir, crier de toute sa force.

Forme de verbe[modifier]

Conjugaison du verbe perdre
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
perdu

perdu /pɛʁ.dy/

  1. Participe passé masculin singulier du verbe perdre.

Anagrammes[modifier]

Espéranto[modifier]

Forme de verbe[modifier]

perdu /ˈpeɾ.du/

  1. Impératif de perdi.