brevet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De brève dans le sens de « courte lettre officielle » avec le suffixe diminutif -et.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
brevet brevets
\bʁǝ.vɛ\

brevet \bʁǝ.vɛ\ masculin

  1. Titre ou diplôme qui était délivré au nom de l’état.
    • « Prends un brevet dans ce tiroir, et donne-le-moi ». De Guiche prit le brevet indiqué d’une main, et de l’autre présenta à Monsieur une plume toute trempée dans l’encre. Le prince signa. (Alexandre Dumas, Le Vicomte de Bragelonne, 1847, Michel Lévy frères, page 242)
    • Il a reçu le brevet de sa pension, son brevet de colonel, de lieutenant, de capitaine. On dit encore Brevet de la Légion d’honneur.
  2. (Éducation) Diplôme de l’enseignement primaire et secondaire.
    • Brevet élémentaire. Brevet supérieur. Brevet de capacité.
  3. (Par extension) (Ironique) Titre décerné oralement.
    • Donner à quelqu’un brevet d’étourderie.
    • Il y a longtemps qu’il a son brevet de radoteur.
  4. Certificat que le gouvernement délivre à un inventeur, à l’auteur d’une nouvelle invention, pour lui en assurer la propriété et l’exploitation exclusive pendant un certain nombre d’années.
    • « Le mouvement perpétuel est impossible : il faut se tenir loin de ceux qui le trouvent. »
      Cet aphorisme incisif et précis est de Joseph Bertrand ; il devrait être écrit sur les murs des bureaux de brevets, car il détournerait peut-être certains inventeurs de la poursuite d’une vaine chimère.
      (Aimé Witz, Le mouvement perpétuel de deuxième espèce, dans La Revue scientifique, 2e sem. 1910)
    • En 1888, Baur prenait un brevet pour la fabrication de musc artificiel, en prenant comme point de départ un composé appelé toluène, qui est extrait du goudron de houille. (Marcel Hégelbacher, La Parfumerie et la Savonnerie, 1924, p.146)
  5. (Histoire) Expédition non scellée, par laquelle le souverain accordait une grâce, un titre, etc.
  6. (Histoire) (Marine) Reconnaissance de marchandises chargées à bord, et obligation de les porter à destination.
  7. (Teinturerie) (Vieilli) (Désuet) Bain d’une cuve.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Références[modifier]

Voir aussi[modifier]

Breton[modifier]

Étymologie[modifier]

Du verbe breviñ (« écraser, broyer »).

Nom commun[modifier]

Nature Forme
Positif brevet
Comparatif brevetocʼh
Superlatif brevetañ
Exclamatif brevetat

brevet \ˈbrɛː.vet\

  1. Brisé en morceaux.
    • Gwasocʼh eged ar sturier, heti a ree beza henchet gand an ankou, ha taolet ha brevet war reier gouez eun aod dianav. (Jakez Riou, Lizer an hini maro, Brest, 1925, p. 58)
      Pire que le timonier, il souhaitait être dirigé par l’Ankou, et jeté et brisé sur les rochers sauvages d’un rivage inconnu.
    • Emaoun aman о cʼhortoz n’ouzon dare pe zarvoud da lakaat eun tammig lusk em faour kaez buhez vrevet. (D. K. Kongar, Gant blaz an avalou ruz..., Gwalarn, niv. 92, Genver 1937, p. 9)
      J’attends je ne sais quel incident pour mettre un peu de mouvement dans ma pauvre vie brisée.
  2. (Par analogie) Rompu, brisé de fatigue.
    • Ha n’eo ket gwellocʼh kement-se eget na deo sevel d’al lun vintin, ar gouzoug disecʼh, ar penn pounner ha divoued, ar cʼhorf brevet, evel ma cʼhoarvez gant ar re a dremen o nozvezhioù en ostalerioù, ocʼh evañ hag o cʼhoari ? (Lan Inizan, Emgann Kergidu 2, Éditions Al Liamm, 1977, p. 127)
      Et cela n’est-il pas mieux que de se lever le lundi matin, la gorge sèche, la tête lourde et vide, le corps fourbu, comme cela arrive à ceux qui passent leurs nuits dans les auberges à boire et à jouer ?
    • Nebeut goude e oa ar paourkaezh paotr diskennet d’an douar, brevet-holl met disammet da vat. (Jef Gedez, Huñvreoù Pêr Mortolod, An Alarcʼh Embannadurioù, 2005, p. 59)
      Peu après le pauvre homme était descendu à terre, complètement épuisé mais soulagé.

Néerlandais[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

brevet

  1. Diplôme.

Synonymes[modifier]

Norvégien[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

brevet neutre

  1. la lettre

Nom neutre au défini du mot brev.

Suédois[modifier]

Forme de nom commun[modifier]

Neutre Indéfini Défini
Singulier brev brevet
Pluriel brev breven

brevet \Prononciation ?\ neutre

  1. Singulier défini de brev.