cirque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin circus (« cercle, cirque ») issu d'une racine indo-européenne *kwel, qui comme pour le grec ancien κύκλος kyklos, est redoublé. source.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
cirque cirques
\siʁk\

cirque \siʁk\ masculin

  1. (Antiquité) Lieu destiné, chez les Romains, à accueillir les jeux publics, et particulièrement les diverses formes de lutte et les courses de chevaux et de chars.
    • Remporter le prix aux jeux du cirque.
    • Les cirques étaient ordinairement de forme ovale.
  2. (Loisirs) Entreprise de spectacle qui organise des jeux et exercices de ce genre.
    • Il avait appartenu, en qualité de porteur, à une troupe d'acrobates de cirque, puis s'était entraîné au tapis, en vue d'un numéro de « flic-flac » avec rattrape sur les épaules. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • À Rochechouard, « Médrano », a rajeuni le cirque Fernando, et dans le souvenir du clown Boum-Boum, a trouvé un heureux déroulement de spectacle. (Jean Valmy-Baysse, La curieuse aventure des boulevards extérieurs, Éditions Albin-Michel, 1950, p.239)
    • […] les trompettes et les tambours du cirque couvraient les valses des chevaux de bois, et le crépitement des tirs scandait d'un pointillé sonore ce vacarme étourdissant et faux. (Pierre-Henri Simon, Celle qui est née un dimanche, 1952)
  3. (Géographie) Bassin de montagnes disposé circulairement.
    • A nos pieds, dans un vaste cirque encadré de crêtes noires et déjà tout envahi par les ombres crépusculaires, apparaît une énorme agglomération de tentes grises, […]: la m’halla! (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 55)
    • Les montagnes s'élevant à des hauteurs majestueuses formaient une espèce de cirque, d'immense amphithéâtre naturel autour du bassin qu'était la rade […]. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti’', 1929)
  4. (Figuré) (Familier)
    1. Situation chaotique, désordre.
      • D'autres expressions sont moins flatteuses et l'on n'hésite pas, face à un désordre, à s'exclamer "Quel cirque !" alors que les dictionnaires les moins laxistes mettent à notre disposition des mots comme bazar, bordel ou merdier. (Hugues Hotier, Le cirque, impératifs de sécurité et imaginaire du risque, Quaderni, N°44 : Les industries de l'évasion, p. 102, Paris, Printemps 2001.)
    2. Comportement outrancier, exagération.
      • […] D’ailleurs, il arrive aujourd’hui que le mot « cirque » soit remplacé par « psychodrame ». Autrement dit : arrête de faire des histoires, cesse d’amplifier les choses ! Qui fait un « cirque » ou un « psychodrame » est … un emmerdeur. (Corinne Gal, Le Psychodrame, une expérience aussi forte que la vie, Odile Jacob, Paris, 2016)

Synonymes[modifier]

Désordre :

Exagération :

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Aide sur le thésaurus cirque figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : éléphant, lion, montagne.

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]