opérer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du verbe latin operari, de même sens. C’est la forme savante d’ouvrer et œuvrer.

Verbe [modifier]

opérer \ɔ.pe.ʁe\ intransitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’opérer)

  1. Accomplir une œuvre ; produire un effet.
    • Il est probable que la décomposition par la chaleur de l'acide acétique et des composés du même ordre à équivalents plus élevés, étant opérée dans des conditions déshydrogénantes, formera, outre la benzine, toute la série des carbures analogues. (Marcellin Berthelot, Chimie organique fondée sur la synthèse, Paris : chez Mallet-Bachelier, 1860, vol.1, p.138)
    • Comme tous ceux qui écrivent beaucoup, Balzac parlait peu… Mais, dès qu’il parlait, le charme opérait. Il y avait, dans sa parole, une telle autorité, une telle séduction, qu’on oubliait très vite ses disgrâces physiques. (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • Dans beaucoup de maladies, il faut laisser la nature opérer.
    • (Médecine) Ce remède a fini par opérer : Ce remède a fini par produire son effet.
  2. (Familier) (Ironie) Ne rien faire de bon.
    • Il a drôlement bien opéré : Il n’a rien fait qui vaille.
    • Voilà qui est bien opéré ! : Voilà une lourde faute qui a été commise !
  3. (Mathématiques) Faire l’une des 4 opérations de calcul : addition, soustraction, multiplication ou division.
    • Votre division est fausse, vous avez mal opéré.
  4. (Transitif) Agir sur quelque chose, effectuer quelque chose.
    • (Militaire) Opérer une diversion. -- Opérer une jonction entre deux corps d’armée.
  5. (Transitif) (Chirurgie) Soumettre à une intervention chirurgicale.
    • Ah docteur! Je rentre de la clinique. On m’a opérée de la cataracte. Bien sûr, ce n'est pas une anesthésie générale. Mais je ne me sens pas très stable. (Jean-Paul Schneck, Les contes d'un médecin généraliste ordinaire L'Harmattan, 2002, p.118)
    • Il a été bien opéré.
    • Se faire opérer.
    • Mais montrez-nous d'abord un louche, un bègue, puis opérez-les, et rendez-nous ensuite témoins des résultats de vos opérations sur ce bègue, sur ce louche; alors, si vous réussissez, il ne pourra plus rester de doute; les plus incrédules seront forcés de rendre les armes et de constater vos succès. (Note du docteur J. A. Henroz au compte-rendu de séance de l'Académie des Sciences du 15 février 1841, L'expérience: journal de médecine et de chirurgie, numéro 190, 18 février 1841)
  6. (Pronominal) Se produire ; avoir lieu.
    • Le liquide qui s'écoule est recueilli dans des tonneaux, qu'on place dans les celliers où doit s'opérer la fermentation. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.138)
    • L’embarquement et le débarquement s'opèrent à l'aide de barcasses d'un faible tirant d’eau, pouvant pénétrer dans une petite anse où les vagues viennent mourir au pied même des murs de la ville. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 21)
    • (Pronominal) Des porches cintrés s’exhale parfois une odeur enivrante […] et l’on surprend souvent dans l’air, le puissant arôme des distillations qui s’opèrent. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  7. (Néologisme) Mettre à disposition du public un service.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Paronymes[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]