gronder

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin grundire, variante de grunnire (« grogner »).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

gronder /ɡʁɔ̃.de/ intransitif ou transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Faire entendre un bruit sourd, en parlant des animaux, du tonnerre ou du vent.
    • Le canon grondait en avant de nous, comme un orage lointain ; nous entendions cela depuis Toul ; ce n'était pour moi qu'une sorte d'éloquence. Nul parmi nous ne savait rien de la guerre ; […]. (Alain, Souvenirs de guerre, p.9, Hartmann, 1937)
    • Le chien se mit à gronder.
    • L’orage gronde.
    • Le vent gronde dans la cheminée.
    • On entend gronder le canon.
  2. (Vieilli) Murmurer, se plaindre, grommeler.
    • Il s’en va en grondant.
    • Dans un coin, en grondant, je m'essuie. (Boileau, Satire 6.)
    • Grondant quelques paroles. (Régnier, Satire 10.)
    • Grondant une petite chanson entre vos dents. (Molière, L'Impromptu de Versailles, scène 3)
  3. Réprimander un enfant ou un employé.
    • Un instant, dans sa détresse, elle songea à tout confesser à son grand-père. Il la gronderait doucement, mais sans doute, il la comprendrait. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l’Amour et de la Mort", 1940)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

 (information à préciser ou à vérifier)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]