primat

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Primat, primát, primât

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

XIIe siècle. (Nom commun 1) Du latin primas, « qui est au premier rang ; notable », puis « doyen des évêques, primat », lui-même dérivé de primus, « le plus avancé, premier ».
XVe siècle. (Nom commun 2) Du latin primatus, « premier rang, supériorité », lui-même dérivé de primus, « le plus avancé, premier ».

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
primat primats
/pʁi.ma/

primat /pʁi.ma/ masculin

  1. (Religion) Archevêque qui, en vertu d’anciens droits, possède une suprématie d’honneurs sur tous les évêques et archevêques d’une région.
    • L’archevêque de Lyon porte le titre de primat des gaules ; celui de Bourges porte le titre de primat de toutes les Aquitaines.
  2. (Histoire) Notable d’une ville, d’une région de la Grèce moderne.
    • Les primats de Patras.
  3. (Œnologie) Grosse bouteille de vin de 27 L, soit 36 bouteilles.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]


Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
primat primats
/pʁi.ma/

primat /pʁi.ma/ masculin

  1. Caractère de ce qui prime.
    • La démocratie, c'est l'affirmation du primat de l'homme libre sur l'État ou sur tous les autres groupes sociaux (Vedel, Dr. constit., 1949, p.187).

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]