république

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1520) Du latin res publica (« chose publique, État, gouvernement, politique »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
république républiques
/ʁe.py.blik/
Statue de la République par Léopold Morice (1883), place de la République, Paris.
Marianne Symbol of french republic 3.jpg

république /ʁe.py.blik/ féminin

  1. Chose publique, intérêt général.
    • Chacun des agents de la force publique s’était attaché spécialement à un bandit et bientôt, ainsi qu’il doit en être dans une république bien policée, les trois chenapans, embarrassés du produit de leur vol, furent appréhendés vigoureusement. (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. Groupe considéré comme organisé et dont les membres partagent des traits communs.
    • La république des lettres, les gens de lettres.
    • C’est une petite république, se dit d’une famille, d’une communauté.
    1. (Figuré) Communauté d’esprit.
      • Quelles que soient nos divergences dans les républiques intellectuelles, quelles que soient entre nous nos contrariétés mêmes, il est évident qu’en face d’un certain grand public (…) nous sommes tous solidaires, nous sommes tous du même métier. (Péguy, Argent, 1913, p. 1185)
    2. Société animale.
      • Nos ruches, où l’individu est entièrement absorbé par la république, et où la république à son tour est régulièrement sacrifiée à la cité abstraite et immortelle de l’avenir. (Maeterlink, Vie des abeilles, 1901, p. 22)
  3. (Politique) Régime politique non héréditaire. Antonymes : monarchie, empire.
    • Vive la république ! […], je pose la question, et je dis : Vous voulez le meilleur gouvernement, donc vous voulez la république, cela va de soi-même; mais quelle république? Ici commence la difficulté. Est-ce la république de Sparte, où l’on tuait les enfans mal bâtis ? Est-ce la république romaine, où l’on faisait boire la ciguë aux professeurs d’astronomie ? Est-ce la république romaine, où, de par la loi, tout plébéien était bavard? Est-ce la république des cantons suisses, ou celle de Hollande, ou celle des États-Unis, ou celle de Genève, ou celle de Saint-Marin ? (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Bismark jugea tout autrement. La République devait causer, à son avis, la décadence définitive des Gaules alors que le quasi-absolutisme germanique maintiendrait la prééminence allemande. Les événements de 1914 ont tranché le différend. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942, p. 27)
    1. (Antiquité) Oligarchie, organisation politique des cités grecques et de Rome durant l’Antiquité ; les États ainsi organisés.
      • Toute l’histoire classique est dominée par la guerre conçue héroï­quement ; les institutions des républiques grecques eurent, à l’origine, pour base l’organisation d’armées de citoyens ; […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.V, La grève générale politique, 1908, p. 231)
      • On trouverait aujourd’hui étrange que des magistrats se missent à la tête de bandes armées, comme cela avait lieu à Rome durant les dernières années de la République. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, p. 275)
    2. (Histoire) Oligarchie gouvernant certaines cités européennes durant le Moyen Âge. Les États ainsi organisé.
      • La république de Venise.
  4. (Par métonymie) Lieu, pays organisé en république.
    • La République française.
      La République de Guinée équatoriale|.
    1. (En particulier) Ensemble des territoires régi par les institutions de la République française.
      • Cette lutte qui existe dans toute la république, entre les prêtres et nos institutions nouvelles. (Dupuis, Orig. cultes, 1796, p. 469)
  5. (France) (Absolument) République française, régime particulier de cette organisation qui fixe les modalités de l’exercice du pouvoir en France ; l’État ainsi organisé.
    • La Convention nationale, constituée le 20 septembre 1792, ouvrit ses délibérations, et dans sa première séance abolit la royauté et proclama la république. (Alfred Barbou, Les trois Républiques françaises, 1879)
    • Sous la première République, au moment même où toute l’Europe nous tombait sur le dos, c’est les curés qui ont excités la guerre civile en Vendée. (Émile Thirion, La Politique au village, p. 203, Fischbacher, 1896)
    • « Ce qu’on fait ici, on le fera en France. Ton Duclos et ton Mitterrand, on leur fera ce qu’on te fait, et ta putain de République, on la foutra en l’air aussi ! Tu vas parler, je te dis. » (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Émile Loubet en personne n’y pourrait rien. De l’autre côté de la frontière les bons petits Belges, eux, continuent à prendre les mauvis, à venir les vendre sur les marchés français sans en être empêchés. La République est moins bonne que le Roy. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
    • L’idée de déployer tous les fastes de la République et d’afficher une solennité churchillienne pour annoncer une augmentation de 1,6 point de la TVA ne peut venir que de cerveaux hallucinés. (Jacques Julliard, Impression, soleil couchant, dans Marianne (magazine), n° 772 du 4 février 2012, p. 3)
  6. (Administration) (France) Allégorie de la république, représentée par une femme ; Marianne.
    • Sous le buste de la République, le Maire va et vient dans son cabinet. (Martin du Gard, Vieille France, 1933, p. 1063)
Note[modifier | modifier le wikicode]
Il peut être mis en apposition.
  • A peine née, la France république, plus forte que tous les trônes, s’élance, et à pas de géant parcourt et reprend les limites des anciennes Gaules. (Choix de rapports, opinions et discours prononcés à la Tribune Nationale depuis 1789 jusqu’à ce jour, tome 17, p. 197, Alexis Emery, 1821)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

France

Références[modifier | modifier le wikicode]