siècle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : siecle

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin saecŭlum.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
siècle siècles
/sjɛkl/

siècle /sjɛkl/ masculin

  1. Période de cent ans.
    • Rabalan était le dernier représentant d’une famille de sorciers qui, durant plus d’un siècle, régnèrent dans Trélotte. Son arrière-grand-père, son grand-père, son père, tous ses oncles et tous ses cousins avaient été sorciers. (Octave Mirbeau, Rabalan)
    • Pendant cinq siècles, sous la direction de ses capitouls et de ses consuls, Montauban fut une courageuse petite démocratie autonome. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
    • Sous les Omeyyades, les Arabes ont créé, en moins d’un siècle, entre 660 et 750, les conditions dans lesquelles une civilisation islamique nouvelle a pu se développer dans les grands centres urbains du Proche-Orient ancien. (P.J. Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992)
  2. Durée de cent années dans la logique du calendrier julien puis grégorien. Le ier siècle comprend les années 1–100, et le iie siècle, 101–200, etc. Nous sommes maintenant dans le xxie siècle des années 2001–2100. Note : Quand on écrit un ordinal de siècle en chiffres romains, on le met en petites capitales.
    • Les apologistes de la reine la représentent comme une femme du dix-huitième siècle, aimant la vie, l’amusement, la distraction, […]. (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, 1879)
    • Depuis sa conquête par César et jusqu’à la fin du ve siècle, la Gaule n’a été qu’une terre romaine, entièrement latinisée et son histoire se confond avec celle de Rome. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, Avant-propos, 1937)
    • L’éducation moyenne atteignait un niveau extraordinaire, et, à l’aube du xxe siècle, on trouvait relativement peu de gens, dans l’Europe occidentale, qui ne sussent lire et écrire. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduit par Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, p. 407, Mercure de France, 1921)
    • Un aqueduc du iie siècle, long de 3 km amenait l’eau de la fontaine Bonnet pour alimenter des thermes gallo-romains, situés à un carrefour des voies antiques près de l’actuel presbytère d’Arthon. (Le Petit Futé Loire-Atlantique 2012–2013, p. 119)
  3. Période plus ou moins longue.
    • Le siècle d’or espagnol.
    • C’est un homme qui fait honneur à son siècle.
  4. (En particulier) Temps rendu célèbre par le règne de quelque grand prince, ou par les actions, les ouvrages de quelque grand homme.
    • Le siècle de Périclès.
    • Le siècle de Louis XIV.
  5. (Familier) Temps qui paraît long pour quelqu’un.
    • Cela fait des siècles que j’attends.
  6. (Vieilli) (Religion) Vie mondaine, opposée à l’état d’une vie chrétienne ou religieuse.
    • Grand chasseur, il courait avec eux l’immensité des Ardennes ; l’apparition d’un cerf miraculeux le décida à quitter le siècle pour entrer dans l’Église. (Jules Michelet, Histoire de France, tome 1 - p. 282, 1880)
    • Plus d’un jeune instituteur stagiaire a retrouvé dans le siècle celle pour qui s’échafaudaient ses odes et ses sonnets. (Jean Rogissart, Passantes d’octobre, 1958)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]