ais

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : AIS, Ais, a-is, aïs

Conventions internationales[modifier le wikicode]

Symbole [modifier le wikicode]

ais

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du nataoran.

Références[modifier le wikicode]

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1160) Du moyen français ais[1]; de l'ancien français ais[1]; lui même du latin assis[1], forme vulgaire du latin axis[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
ais
\ɛ\

ais \ɛ\ masculin

  1. (Vieilli) Planche de bois.
    • les bières / N’ont pas leurs ais hideux mieux joints que ces jambières ; — (Victor Hugo, La Légende des siècles, 1859, p. 190)
    • Une inscription en lettres noires ainsi conçue : Cofre del Cid, donna tout de suite, comme vous pouvez le croire, une énorme importance à ces quatre ais de bois pourri. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • La nature semblait reprendre haleine, et de nouveau, la rafale se déchaînait avec une épouvantable force. On sentait la maison trembler sur ses pilotis, les ais craquer, les poutres gémir. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
    • Les coups tombaient furieusement sur le confessionnal d’où s’échappaient des nuées de poussière et qui répondait à ces offenses par le gémissement de ses vieux ais vermoulus. — (Anatole France, L’Étui de nacre, 1892, réédition Calmann-Lévy, 1923, page 117)
    • […] ; mais sa manière de vivre lui avait été indiquée une fois pour toutes ; en tant que coucher, une paillasse étendue sur des ais de bois ; en guise de nourriture un régime champêtre et monacal comme elle, du lait, du miel et du pain […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Franz, agenouillé, cherchait à ébranler les ais, se déchirant les mains aux ferrures, […] — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, pages 156-166)
  2. (En particulier) Planche de chêne ou de sapin tirée des bateaux que l’on défait, et qui servaient à faire des cloisons légères.
  3. (Reliure) Planchette recouverte de peau ou d’étoffe, utilisée pour les plats des reliures médiévales.
    • Vers le IXe siècle, les nerfs sont généralement formés de ce septain plié en deux: c'est la couture « sur doubles nerfs » avec une particularité : les extrémités de cette ficelle pliée sont d'abord fixées, sur un des grands côtés d'un ais de bois, formant le premier plat de la couverture, en passant par deux trous, allant de l'intérieur vers l'extérieur, pour être réunies et sortir par un forage oblique sur le chant de la planchette (en sapin, orme, chêne, ou cèdre) taillée à l'herminette par le menuisier. — (Roger Devauchelle, LA RELIURE Recherches historiques, techniques et biographiques sur la reliure française, éditions filigranes, 1995, page 16)
  4. (Reliure) Terme générique désignant toutes les pièces de bois minces servant à l’usage du relieur. Ils se divisent aujourd’hui en entre-deux et en membrures. Au XVIIIe siècle, ils comprenaient les ais à endosser, à presser, à rogner de devant, à rogner de derrière, à fouetter. On les fabriquait généralement en bois de hêtre bien poli. — (Albert Maire, Manuel pratique du bibliothécaire, Lexique des termes du livre, page 283, Alphonse Picard et fils, 1896)

Dérivés[modifier le wikicode]

  • coup d’ais (au jeu de paume, coup que la balle donne de volée dans un ais qui est du côté du service)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]


Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom 1) De l’ancien bas vieux-francique → voir aks en hollandais ou axe en anglais.
(Nom 2) Du latin axis.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

ais \Prononciation ?\ masculin

  1. Hache.

Nom commun 2[modifier le wikicode]

ais \Prononciation ?\ masculin

  1. Ais, planche.
    • Viez fu li pont, grant fu li fais,
      Plances trebuchent, chient ais.
      — (Wace, Le Roman de Rou)

Dérivés[modifier le wikicode]

Pronom [modifier le wikicode]

ais \Prononciation ?\

  1. Variante de es.

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien occitan[modifier le wikicode]

Wiktionary small.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

ais masculin

  1. Aide, auxiliaire.

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

Douala[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l'anglais ice.

Nom commun [modifier le wikicode]

ais \Prononciation ?\

  1. Glace (eau à l'état solide).

Picard[modifier le wikicode]

Wiktionary small.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin apis.

Nom commun [modifier le wikicode]

ais \ɛz\ féminin

  1. Abeille.

Références[modifier le wikicode]

  • Jean-Baptiste Jouancoux, Études pour servir à un glossaire étymologique du patois picard, 1880, vol. I

Romanche[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

ais \Prononciation ?\

  1. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de esser.

Notes[modifier le wikicode]

Forme et orthographe du dialecte puter.

Anagrammes[modifier le wikicode]

Walser[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif numéral [modifier le wikicode]

ais \Prononciation ?\

  1. Un.

Variantes dialectales[modifier le wikicode]

  • Gressoney : eis
  • Issime : eis
  • Formazza : eis

Notes[modifier le wikicode]

Forme et orthographe des dialectes d’Alagna Valsesia, de Carcoforo et de Rimella.

Références[modifier le wikicode]