flûte

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : flute, fluté, flûté

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De l’ancien français flaute, de l’ancien occitan flauta, peut-être du latin flare (« souffler »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
flûte flûtes
\flyt\
Jouer de la flûte. (sens 1)
Une flûte de Champagne. (sens 2)

flûte \flyt\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. (Musique) Instrument à vent sous forme de tuyau percé d’orifices. De l’air soufflé est mis en vibration par un biseau disposé près de l’embouchure du tuyau dont la longueur est déterminée par le nombre et la taille d’orifices disposés sur le corps de l’instrument. On obtient différents sons par le souffle et par le mouvement des doigts sur les trous.
    • Les flûtes, l’une après l’autre, inventent et modulent de gracieuses variations, comme pour célébrer joyeusement la virtuosité du vainqueur. — (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Le succès est plus fort que moi. Il bat de la grosse caisse et je souffle dans une flûte. On n’entend presque pas la flûte dans ce vacarme glorieux. Mais, si elle s’arrêtait de jouer, vous remarqueriez son absence… — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 80)
    • Il sait aussi fabriquer une flûte douce dans l’entre-nœud d’une grosse tige de berce. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Il habitait un terrier dans les bois communaux de La Motte, commune de La Hardoye, jouait de la flûte et sonnait du cor. — (Albert Meyrac, Traditions, coutumes, légendes et contes des Ardennes comparés avec les traditions, légendes et contes de divers pays, Éditions FERN, 1966, page 203)
    • Ce fut Athéna qui inventa la flûte. Elle confectionna la première flûte (en grec aulos, en latin tibia) pour imiter les cris qu’elle avait entendu s’échapper du gosier des oiseaux-serpents aux ailes d’or et aux défenses de sanglier. — (Pascal Quignard, La haine de la musique, Gallimard, 1996, collection Folio, page 15)
    • Les vainqueurs trempèrent leurs armes dans son sang, et transformèrent en flûtes les os de ses jambes. — (Camille Jacob de Cordemoy, Au Chili, 1896)
  2. (Par analogie) Choses qui rappellent la forme de cet instrument de musique :
    1. (En particulier) Verre à pied long et étroit.
      • Vêtus de la chemise blanche brodée traditionnelle et portant des gants, des Mexicains discrets circulaient entre les invités avec des plateaux de canapés, foie gras sur toast, caviar sur craquelins, saumon fumé, brochettes de pétoncles miniatures, débarrassant certaines personnes des flûtes vides alors que d'autres serveurs avançaient avec, dans chaque main, des jéroboams de Cordon-Rouge. — (Marie Desjardins, Ambassador Hotel: La mort d’un Kennedy, la naissance d’une rock star, Montréal (Québec) : Éditions du CRAM, 2018, chap. 12)
    2. (Boulangerie)(En particulier) (France) Fine baguette de pain.
    3. Pain long et mince.
      • Il est plus économique d’acheter des flûtes que des baguettes, celles-ci coûtant en proportion 50 % plus cher.
    4. (Forez, Loire, Rhône) Grosse baguette de pain de 400 g (à Paris : un pain).
    5. (Géophysique) Tuyau flottant contenant des hydrophones, tiré par un navire pour la prospection sismique en mer.
  3. (Histoire, Marine) Navire de charge hollandais du XVIIe siècle, dépourvu d’artillerie et équipé de trois mâts aux voiles carrées.
    • Le 24 octobre, la Royale, naviguant de conserve cette fois avec la Dauphine, que commandait un Jacobsen, s’empara, à huit lieue environ du Dogger-bank, d’une flûte chargée de planches de Norwège, le Saint-Georges. — (Paul de Joriaud, Jean Bart et la guerre de course sous Louis XIV, 1888)
  4. (Vulgaire) Fellation.
    • Une bouche charnue façonnée pour tailler des flûtes, des nibards falsh et généreux, un boulard arrondi et bien ferme, enveloppés dans des sapes en latex genre dominatrice. — (Johann Zarca, Le Boss de Boulogne, Don Quichotte éditions, 2014, chapitre 4)
  5. (Familier) Artifices par lesquels une personne rusée cherche à tromper.
    • Je ne suis pas certain d’être candidat en 2022, dit-il encore. Est-ce que j’ai les réponses aux problèmes ? Et derrière, une vision et un projet ? Est-ce que j’ai l’équipe ? Non, ce n’est pas de la « flûte ». — (Gérard Davet et Fabrice Lhomme, Apocalypse – Les années Fillon, Fayard, Paris, 2020, ISBN 978-2-213-71296-3, IIIe partie, ch. 32, p. 394)

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Artifices pour tromper

Dérivés[modifier le wikicode]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Aide sur le thésaurus flûte figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : bière (boisson), instrument de musique, musique, pain.

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Interjection [modifier le wikicode]

flûte \flyt\

  1. Orthographe traditionnelle de flute.

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

→ voir sacrebleu#Synonymes

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe flûter
Indicatif Présent je flûte
il/elle/on flûte
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je flûte
qu’il/elle/on flûte
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
flûte

flûte \flyt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de flûter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de flûter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de flûter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de flûter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de flûter.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]