difficulté

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Siècle à préciser) Du latin difficultas.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
difficulté difficultés
/di.fi.kyl.te/

difficulté /di.fi.kyl.te/ féminin

  1. Ce qui rend une chose difficile.
    • La difficulté d’une opération.
    • La difficulté des chemins, des passages.
    • Ce travail est pour lui sans difficulté.
  2. Manque de facilité pour quelque action que ce soit.
    • Dans ce cauchemar, je ne séparais plus qu’avec difficulté les menaces qu’il fallait prendre au sérieux, du chantage gratuit. (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Le général était podagre depuis longtemps et ne pouvait se déplacer qu'avec d'extrêmes difficultés ; aussi se faisait-il porter par ses soldats. (Augustin Redondo, Antonio de Guevara (1480? - 1545) et l'Espagne de son temps, p.423, Droz, 1976)
    • Il ne s’exprime qu’avec beaucoup de difficulté, qu’avec une extrême difficulté.
  3. (Au pluriel) Misère.
    • Les difficultés, les mécomptes, les conséquences de la guerre et de la révolution même se font sentir de plus en plus vivement. (Léon Trotsky, Le drame du prolétariat français, 1922, annexe à l’édition de 1964 de Littérature et Révolution (les Lettres Nouvelles, éditeur))
    • La période du travail au laboratoire fut marquée de grandes privations et de difficultés dans la vie familiale de Pavlov ; […]. (E. Asratian, I. Pavlov : sa vie et son œuvre, p.12, Éditions en langues étrangères, Moscou, 1953)
  4. Ce qu’il y a de difficile en quelque chose, obstacle, empêchement, traverse, opposition.
    • Si un vol facile, même de longue durée, peut enchanter, donner au pilote l’impression qu’il est un être supraterrestre, la difficulté aiguise l’énergie, accroît la volonté et accorde dans la lutte des satisfactions innombrables et dans la victoire un enivrement qui pousse à croire que l’homme est tout-puissant devant les éléments déchaînés. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Cette affaire est pleine, est hérissée de difficultés.
    • Surmonter, vaincre, toutes sortes de difficultés.
    • Examiner, lever, résoudre une difficulté.
    • (Absolument)Faire des difficultés. — Elle ne se décida qu’après avoir fait beaucoup de difficultés.
    • Cela peut rencontrer, souffrir quelque difficulté, de grandes difficultés.
  5. (Par antiphrase) Pour marquer l’adhésion, le consentement.
    • Cela ne fait aucune difficulté.
    • Je n’y vois pas de difficulté.
    • Il n’y a pas de difficulté.
  6. Obscurité d’un texte, passage difficile à comprendre.
    • La pensée bourgeoise dit toujours au Peuple : « Croyez-moi sur parole ; ce que je vous annonce est vrai. Tous les penseurs que je nourris ont travaillé pour vous. Vous n’êtes pas en état de repenser toutes leurs difficultés, […]. » (Paul Nizan, Les chiens de garde, 1932)
  7. (Au pluriel) (Musique) Morceaux de musique d’une exécution difficile.
    • Les difficultés d’une sonate.
  8. Objection, raison alléguée contre.
    • La métaphysique tout entière est attachée à la détermination de l’idée d’infini ; il n’est point de difficulté métaphysique qui ne naisse de l’opposition entre le fini et l’infini ; […]. (Jules Simon, Introduction de : « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
  9. (Au pluriel) Problèmes embarrassants.
    • Les difficultés que soulève une question.
  10. (Familier) Différend, contestation.
    • Les deux frères ont eu entre eux quelques difficultés.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]