adieu

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Adieu

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Forme elliptique de l’expression « je te recommande à Dieu ».

Interjection[modifier]

adieu \a.djø\ invariable

  1. (De nos jours) Terme de civilité et d’amitié dont on se sert en prenant congé de quelqu’un qu'on ne reverra plus pendant une longue période, si ce n'est jamais.
    • Adieu, je m’en vais. - Je ne veux vous dire que « bonjour » et « adieu ». - Il est allé dire « adieu » à untel.
    • Il ne dit jamais « adieu » à ses amis. - Il ne lui a même pas dit « adieu ». - Il y eut bien des larmes répandues quand ils se dirent « adieu ».
    • Je ne vous dis pas « adieu ». ou Sans « adieu ».
  2. (Vieilli) ou (Régionalisme) Sert pour dire « Au revoir ».
    • « J'attendrai un messager pour vous faire savoir s’il faut me mettre en route pour la France. Adieu, mon cousin. Nous nous reverrons au souper. » (Maurice Druon, Les Rois maudits, tome 1, « Le Roi de fer »)
    • Adieu, à demain !
  3. (Familier) (Sud de la France, Suisse) Se dit pour saluer une ou des connaissances de façon amicale.
    • Adieu Paul ! Comment vas-tu ?
    • Adieu ! On s'en jaille terrible ici!
  4. (Figuré) (Familier) Se dit d’une personne qui est dans un péril évident ou d’une chose qui court un grand risque.
    • Si la fièvre vient à redoubler, adieu le malade. - Si vous touchez à ce plateau, adieu mes porcelaines. - Adieu mon argent.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
adieu adieux
\a.djø\

adieu masculin

  1. Action de quitter une autre personne pour une longue période ou même pour toujours.
    • Puis les adieux furent rapidement faits, et chacun se plaça dans le traîneau qui lui avait été désigné d'avance. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Entre la plupart des assistants et des militaires, il se disait des adieux peut-être éternels. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • La caravane ne s'ébranla qu'après d'interminables adieux: ceux qui restaient priaient Allah d'accorder sa bénédiction aux voyageurs. (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)

Expressions[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Afrikaans[modifier]

Étymologie[modifier]

Du français adieu.

Interjection[modifier]

adieu \Prononciation ?\

  1. Adieu.

Allemand[modifier]

Étymologie[modifier]

Du français adieu.

Interjection[modifier]

adieu \Prononciation ?\

  1. Au revoir.

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du français adieu.

Interjection[modifier]

adieu \ʌ.ˈdjuː\

  1. Adieu.

Nom commun[modifier]

adieu \ʌ.ˈdjuː\

  1. Adieu.

Prononciation[modifier]

Néerlandais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du français adieu.

Interjection[modifier]

adieu \Prononciation ?\

  1. Adieu.

Nom commun[modifier]

adieu \Prononciation ?\

  1. Adieu.

Synonymes[modifier]

Prononciation[modifier]

Occitan[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin ad Deum (« à Dieu »), peut-être une contraction de adieusiatz.

Interjection[modifier]

adieu [aˈδiw] (graphie normalisée)

  1. Bonjour.
  2. Au revoir.

Variantes[modifier]

Variantes dialectales[modifier]

Synonymes[modifier]

Nom commun[modifier]

adieu [aˈδiw] (graphie normalisée) masculin

  1. Adieu.

Prononciation[modifier]

Références[modifier]