lourd

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin lŭrĭdus (« jaune pâle, blême, livide »).

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin lourd
\luʁ\
lourds
\luʁ\
Féminin lourde
\luʁd\
lourdes
\luʁd\

lourd \luʁ\ masculin

  1. Pesant, dont le poids est élevé.
    • Cette valise est lourde.
  2. (Figuré) Qui nécessite d’importants moyens.
    • Ce processus est lourd.
  3. (Figuré) Qui occasionne beaucoup de dépenses ou de durs sacrifices d’argent.
    • C’est une charge bien lourde.
    • Une lourde dette.
  4. Qui est difficile et rude à faire.
    • Une lourde responsabilité.
    • Une lourde tâche, une lourde besogne.
  5. (Figuré) (Médecine) Qui est endolori et pénible à supporter, en parlant d’une partie du corps.
    • Nous étions non pas las, mais notre cerveau était engourdi à la suite de la terrible tension d’esprit au milieu de la tempête. Pour ma part, j’avais la tête lourde. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
  6. (Figuré) Capiteux.
    • Depuis plusieurs siècles, les aguedals ornent les cités de l'Atlas, tandis qu'à Tunis, à Bougie, à Tlemcen et dans les palmeraies de Biskra et d'ailleurs embaument les fleurs aux odeurs lourdes et aux couleurs d'argent. (Malek Chebel, Dictionnaire amoureux de l'Islam, Plon, 2011)
  7. (Figuré) (Cuisine) Qualifie un aliment difficile à digérer.
    • C’est lourd, ça pèse sur l’estomac.
  8. (Figuré) (Familier) Pesant, difficile à supporter, en parlant du comportement d’une personne.
    • Au début des années 2000, ce sens de lourd devient prédominant et très populaire dans la Bretagne profonde suite aux frasques redondantes de Léon, de Ped et de Dam dans la pièce de théâtre "Les lourds partent à Londres", souvent jouée par la troupe du lycée Chateaubriand.
    • Tais-toi, ton humour est lourd. (Twenty Cent)
    • La touche de ce peintre est lourde.
  9. (Météorologie) Pesant, étouffant, menaçant, en parlant du temps, de l’atmosphère.
    • L’atmosphère avait été lourde pendant toute la journée, et le soir un orage terrible se déclara. Les coups de tonnerre se succédaient sans interruption ; la pluie tombait, torrentielle. (Octave Mirbeau, La Chambre close, Ernest Flammarion, Paris, 1920)
    • À la fin de la huitième lune, une chaleur lourde s'étendit sur la vieille cité et ramena avec elle une effrayante recrudescence de puanteur ambiante. (Albert Gervais, Æsculape dans la Chine en révolte, Gallimard, 1953, p.290)

Synonymes[modifier]

pesant, étouffant, menaçant, en parlant du temps, de l’atmosphère

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Adverbe[modifier]

lourd \luʁ\

  1. De la plus grande importance.
    • Pour le moment, il y a un argument qui pèse lourd en faveur du monomoteur : les avions monomoteurs sont beaucoup plus rapides que tous les trimoteurs. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France : écouter « lourd [luʁ] »

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Adjectif[modifier]

lourd \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de lourt.

Références[modifier]