malin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Malin

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin malignus (« qui engendre le mal »), dérivé de malus (« mauvais ») avec un suffixe -gnus (équivalent à -gène issu du grec ancien).
Les adjectifs malin et bénin (du latin benignus) auraient dû faire maligne, bénigne au masculin, comme digne issu du latin dignus et c’était le cas [1] jusqu’au quinzième siècle, époque où le féminin prononcé comme les adjectifs en -ine a entraîné la réfection populaire du masculin dans la classe des adjectifs en -in d’autant que le sens étymologique du suffixe latin -gnus a cessé d’être perceptible pour les locuteurs français qui ont réinterprété le suffixe avec la valeur diminutive : « un peu mal, pas très bien » pour malin, « un peu bien, pas très mal », pour bénin. À la Renaissance, le masculin a été écrit malingt pour « coller » à la fois avec la prononciation (→ voir vingt) et l’étymologie.
La forme féminine maline est restée jusqu'à nos jours dans la prononciation « vulgaire [2] » (d’aucuns diraient « standard » étant donné la formation du masculin) et dans les patois [2], la prononciation avec un n mouillé s’imposant progressivement à partir du XVIIe siècle depuis le parler parisien.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin malin
/ma.lɛ̃/
malins
/ma.lɛ̃/
Féminin maligne
/ma.liɲ/
malignes
/ma.liɲ/

malin /ma.lɛ̃/

  1. Porté à nuire, à faire du mal à autrui.
  2. (Théologie) Mauvais, diabolique.
    • L’esprit malin, le malin esprit
  3. (Médecine) Qui présente de graves symptômes ; sérieux.
    • […] madame Dufresnoi, attaquée d'une fièvre maligne, fut en peu de moments réduite à la dernière extrémité : elle mourut le cinquième jour de sa maladie. (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)
    • Une tumeur maligne.
  4. (Vieilli) Qui se plaît à faire ou à dire des choses malicieuses, seulement pour s’amuser, se divertir.
    • Il a l’esprit aussi malin qu’il a le cœur bon.
    • C’est un enfant bien malin, bien espiègle.
    • (Par extension) Un regard, un œil, un sourire malin.
    • Il a dit cela d’un ton, d’un air malin.
  5. (Familier) Fin, rusé, astucieux, finaud, futé.
    • Il est trop malin pour se laisser attraper, pour se laisser prendre à ce piège.
  6. Trop fin, difficile.
    • Ce n'est pas malin, ce n'est pas difficile à comprendre ou à faire.
  7. Un peu mal, stupide, bête.
    • Ah ! C'est malin ! T'aurais pu faire attention.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin malin
/ma.lɛ̃/
malins
/ma.lɛ̃/
Féminin maligne
/ma.liɲ/
malignes
/ma.liɲ/

malin /ma.lɛ̃/

  1. Personne fine et rusée.
    • Le pays des terribles Cadets de Gascogne, le pays de madrés, des malins, des finauds, des habiles, […], ce pays là ne serait plus qu'un pays de hongres, voué à la décadence et à la destruction ? (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Nom propre[modifier | modifier le wikicode]

malin masculin singulier

  1. (Religion) Le diable, variante de Malin (Plus courant)

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

  • France : écouter « malin [ma.lɛ̃] »
  • Note : Au féminin, le mot est généralement prononcé /ma.lin/, (d'où maline) alors que d'après l'orthographe il doit se prononcer /ma.liɲ/

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Tchèque[modifier | modifier le wikicode]

Forme de nom commun[modifier | modifier le wikicode]

malin /Prononciation ?/

  1. Génitif pluriel du nom malina.