adouber

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De l’ancien français adouber.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

adouber /a.du.be/ transitif ou intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Confirmer dans sa position ; reconnaître l’expertise, la légitimité ; officialiser ; approuver ; entériner ; légitimer
    • Elles sont ces humbles femmes que, telle Dulcinée du Toboso, j’adoube de mon intérêt, quand ce ne sont que des filles de ferme.  (Amélie Nothomb, Barbe bleue, Albin Michel, Paris, 2012, p. 30)
    • La Ligue arabe adoube l’opposition syrienne. Le sommet des leaders de la région entérine également le « droit » d’aider militairement les adversaires de Bachar el-Assad. (Delphine Minoui, Le Figaro, 28/03/2013)
    • La France adoube Tours Cité de la gastronomie, (Pascal Landré, La Nouvelle République, 20/06/2013)
    • Albert Uderzo adoube les nouveaux auteurs d'Astérix : « Ces deux auteurs [Jean-Yves Ferri et Conrad] seront les dignes héritiers de notre tandem [Uderzo et Goscinny] », (Olivier Delcroix, Le Figaro, 01/02/2013)
    • Google 'adoube' un Catalan, Firebots, en reconnaissant par un agrément son expertise en monétisation d’audiences (Frédérique Michalak , L'Indépendant, le 29 mai 2013)
    • Élections cantonales 2013. Didier Bonny adoubé par un Parti pirate redéfini (Sophie Simon, La Tribune de Genève,15.06.2013)
  2. (Intransitif) (Jeu d’échecs) Sert à indiquer qu’on touche une pièce non pour la jouer, mais pour l’arranger.
    • J’adoube.
    • Le verbe « adouber » ne s’emploie plus en français qu’au jeu d'échecs et pour évoquer la mise de l’armure. (Alain Aucouturier, Aux innocents, les mains pleines, 1999)
  3. (Désuet) Ordonner chevalier, revêtir un homme d’armes défensives.
    • Voilà le Roi enchanté de notre jeune héros: il veut sur-le-champ l'adouber. (Léon Gautier, Les épopées françaises: livre 1. Geste du roi, 1867)
  4. (Marine) (Désuet) Réparer, raccommoder.
    • Adouber une voile.
    • Aujourd'hui adouber signifie réparer ou raccommoder la carcasse et la charpente d'un vaisseau; boucher des trous dans une fontaine. (Alexandre Miltitz, Manuel des consuls: Volume 2, Partie 1, 1838)
  5. (Fontainerie) (Désuet) Boucher les trous d'une conduite, rétablir une machine hydraulique telle qu'une pompe.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Ancien français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Mot composé de a- et douber.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

adouber /Prononciation ?/ transitif

  1. Armer chevalier, revêtir d’une armure, équiper.
  2. Revêtir d’un habit ecclésiastique.
  3. Arranger, mettre en état, raccommoder.
  4. Tanner.
  5. Soigner, panser.
  6. Déguiser, pallier.

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]