carcasse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Origine obscure ; peut-être à rapprocher de l’ancien français charcois (« carcasse » et par extension « corps ») lui-même d’origine obscure.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
carcasse carcasses
\kaʁ.kas\
Carcasse de bovin, pour la boucherie.

carcasse \kaʁ.kas\ féminin

  1. Ossements du corps d’un animal, lorsqu’il n’y a plus guère de chair et qu’ils tiennent encore ensemble.
    • Il ne reste maintenant plus grand chose de sa carcasse blanchie, dispersée par les chacals. — (Odette Bernezat, Hommes des montagnes du Hoggar, Glénat, 1985, p. 88)
  2. (Par extension) (Péjoratif) Corps d’un défunt.
    • C’est la cloche qui tinte aux murs d’une ville, sous l’horizon, et la carcasse d’un pendu que rougit le soleil couchant. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Il sera pendu au sommet de ce château de Coningsburg, dans sa chape et son étole ; et, si les escaliers sont trop étroits pour laisser passer son énorme carcasse, je le ferai hisser du dehors au moyen d’une poulie. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  3. (Boucherie) La chair et les os d'un animal abattu, dépouillé et vidé , tel qu'il sort de l'abattoir et destiné à la boucherie.
    • Les infections subcliniques, révélées uniquement par l’inspection sanitaire des carcasses, ne seraient pas rares. — (J.P. Euzéby, Abrégé de Bactériologie Générale et Médicale à l'usage des étudiants de l’École Nationale Vétérinaire de Toulouse,)
  4. (Cuisine) Ce qui reste du corps d’une volaille lorsqu’on en a ôté les cuisses et les ailes.
    • Ce plat est très facile à réaliser et a l'avantage dans ma version personnelle d'utiliser la carcasse du poulet, même si on peut le réaliser avec des morceaux plus nobles. — (Christophe Certain, Ma cuisine méditerranéenne, éd. Atramenta, 2012)
    • Avez-vous déjà pris le temps de décortiquer et déguster une carcasse de canard ? C'est l'occasion, surtout quand c'est la carcasse de canard royal, spécialité de la maison accompagnée de pommes de terre aux cèpes. — (Petit Futé : Guide de l'Œnotourisme 2016)
  5. (Par extension) Personne ou animal d’une extrême maigreur.
    • Puis, s'appuyant sur les accoudoirs de cuir usé, Gérard sortit sa grande carcasse du confortable fauteuil et se redressa. — (Joël Guy, La rivière coule vers sa source, Mon Petit Éditeur, 2011, p. 27)
    • Nu, il regarde sa carcasse longiligne, ses muscles secs, tendus sur ses os saillants. Rassuré que ça tienne encore debout. — (Hervé Le Corre, Après la guerre, Éditions Rivages, 2014)
    • Le cheval, une grande carcasse blanche, marchait au pas avec une dépense de force extraordinaire, le cou branlant, les jambes hautes. — (Émile Zola, Pot-Bouille, 1882, p. 300)
  6. Arbre dépouillé de ses feuilles.
    • Le jardin est si dépouillé que rien ne cache plus l'insignifiance de ce qui est, ici, concédé à l'agrément : les carcasses des charmilles, les bosquets maigres grelottent sous la pluie éternelle. — (François Mauriac, Le Nœud de vipères, éd. Grasset, 1932, chap. 20)
  7. (Par analogie) Navire dont il n’y a encore que la charpente de faite.
    • Le chêne croît aussi en Toscane: on en tire le bois le plus estimé en Europe pour la carcasse des bâtiments, car il est très-compacte de sa nature et par conséquent propre à durer longtemps. — (L'Italie économique en 1867, avec un aperçu des industries italiennes à l'Exposition universelle de Paris, Florence : imprimerie de G. Barbèra, 1867, p. 178)
  8. Vieux navire en démolition ou bâtiment qui a péri à la côte et que la mer a dépecé en partie.
    • Mais une épave, un reste de carcasse, le tronçon d’un mât, une hune brisée, quelques planches, cela résiste, cela surnage, cela ne peut fondre! — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Ce matin-là, nous étions allés avec des bicyclettes à un endroit voisin de Willemstad, et où se trouve une vieille carcasse de bateau. J'ai vu une fois dans la Méditerranée un bateau coulé qui offrait un aspect vraiment romantique. Mais cette vieille carcasse, sur la côte sud de Curaçao, n'est pas autre chose qu'une énorme et laide boîte de fer, qui, couchée entre les récifs de coraux, surgit, avec ses parois rouillées, des eaux assez basses en cet endroit. — (Hans Hass, Mes chasses sous-marines parmi les coraux et les requins dans la mer des Caraïbes, traduction du Colonel Pinaud, Payot, 1950, p. 136)
  9. (Par analogie) Véhicule démantelé ou partiellement détruit.
    • Yvon n'a pas perdu de temps pour dégueulasser le décor. Une carcasse de bagnole, des débris variés s'entassent près de l'ancien puits. — (Claude Courchay, Quelqu'un dans la vallée, éd. J-C Lattès, 1997)
    • Ce sujet s'avère aussi brûlant qu'une carcasse de Méhari calcinée. Comment se positionner entre angélisme et tout-répressif ? — (Marylène Vincent, Au feu... V'là la maison qui brûle!, 2016, p. 65)
  10. (Figuré) Plan, armature ou charpente d’une chose.
    • La pièce lança deux obus avant que la carcasse de l’immeuble se disloquât, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 239 de l’éd. de 1921)
    • Le chef de bande fumait une cigarette […]. Les autres sniffaient de la colle à l'ombre des carcasses de frigo. — (Caryl Férey, Condor, Éditions Gallimard (Série noire); 2016, chap. 14)
    • Aurai-je du succès pour la défense comme j’en ai eu pour l’attaque ? […]. Mon fils et le petit Coffe me feront les carcasses de mes discours de défense… Tout cela peut être fort plat, je crois bien… » — (Stendhal, Lucien Leuwen, vol. 2, chap. 62)
    1. Fers intérieurs d’un édifice, d’une machine, d’un moule, d’un modèle, d’une pièce d’artifice.
    2. (Habillement) Branches de fil de fer couvertes de cordonnet dont les modistes se servent pour monter les chapeaux.
      • Cette carcasse est comme une charpente sur laquelle on applique une sorte de calotte en peluche de soie ou de coton, et dont les pièces, cousues très proprement ensemble , ont exactement les mêmes proportions que la carcasse sur laquelle on doit les coller, - Il y a de ces sortes de chapeaux dont la carcasse est en carton verni ; ils sont d'un assez bon usage, eu égard à la modicité de leur prix (5 francs et même au-dessous ). — (Teyssèdre, « Chapellerie », dans le Dictionnaire de la Conversation et de la Lecture, vol.56 (4e du supplément), Paris : chez Garnier frères, 1845, p. 398)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Références[modifier]