lai

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : lài, lái, lãi

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Adjectif) (XIIe siècle) Du latin laicus (« laïc, commun, du peuple »), forme populaire de laïc, remplacé en français par celui-ci.
(Nom) (XIIe siècle)[1] Étymologie discutée :
  1. Du latin laicus (« laïc, commun, du peuple »)[2] avec une évolution sémantique similaire à roman et romance : « littérature, poésie en langue vulgaire, populaire » ; contre cette hypothèse, la forme en -s de l’ancien occitan lais[2] ;
  2. Du gaulois, apparenté[1] au gallois llais (« son, mélodie »), au gaélique laoidh (« hymne »), à l’ancien occitan lais (« plainte, lai ») ; comparer avec le bas-latin leudus (« chant guerrier ») et l'allemand Lied (« chanson ») ; contre cette hypothèse « très improbable[3] », le fait qu’un équivalent breton manque[2] ;
  3. De l’ancien bas vieux-francique *laik, laih[4] (« jeu, mélodie, chant »), apparenté au gotique leih (« jeu, mélodie, chant ») et au vieux haut allemand leich[3] (« poésie chantée »).
  4. Du vieux breton *laid[5].

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin lai
\lɛ\
lais
\lɛ\
Féminin laie
\lɛ\
laies
\lɛ\

lai \lɛ\[6] masculin

  1. Laïc, convers.
    • Un second frère lai conduisait une mule de rechange, chargée, selon toute probabilité, du bagage de son supérieur. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Sœur laie, sœur converse.
  2. Séculier.
    • Cour laie, tribunal séculier.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
lai lais
\lɛ\

lai \lɛ\ masculin

  1. (Littérature) Petit poème narratif, en vers octosyllabique, inspiré de sujets sérieux ou passionnés, empruntés le plus souvent à d’anciennes légendes.
    • Je fis jadis chansons et lais.
      Avec joie alors je chantais.
      Aujourd’hui mourant de regrets,
      C’est mon chant de mort que je fais.
      — (Creusé de Lesser, La Table ronde, ch. XIII)
    • Moi qui sais des lais pour les reines
      Les complaintes de mes années
      Des hymnes d’esclave aux murènes
      La romance du mal aimé
      Et des chansons pour les sirènes.
      — (Guillaume Apollinaire, « La Chanson du mal aimé », dans Alcools, 1913)
    • Ce corniaud de chanteur y verrait, pourquoi pas ? l’occasion d’un lai. — (George R. R. Martin, Le Trône de fer, tome I, La Glace et le feu, 1996, traduction de Jean Sola)

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

  • lai sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier]

  1. a et b « lai », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872-1877 → consulter cet ouvrage
  2. a, b et c « lai », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  3. a et b Douglas HarperOnline Etymology Dictionary, 2001-2010 → consulter cet ouvrage
  4. Section étymologique de lai, en anglais
  5. *laid dans Walther von Wartburg, Französisches Etymologisches Wörterbuch. Eine darstellung des galloromanischen sprachschatzes, Bonn, 1928
  6. M.-A. Lesaint,Traité complet de la prononciation française dans la seconde moitié du XIXe siècle, Wilhelm Mauke, Hambourg, 1871, seconde édition entièrement neuve, p. 17 :
    À la fin des adjectifs et des substantifs : bai (rouge brun), balai, Cambrai, délai, Douai (ville), étai, frai, lai (laïque), mai (mois), Tokai, vrai, etc. — On prononce bè, balè, kanbrè, délè, douè, étè, frè, lè, … tokè, vrè. — Voyez plus haut les exceptions : gai, geai, papegai, quai.

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Adjectif, nom 1) Du latin laicus (« laïc, commun, du peuple »).
(Nom 2) Voir lai.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin lai
\lɛ\
lais
\lɛ\
Féminin laie
\lɛ\
laies
\lɛ\

lai masculin

  1. Laïc, civil, séculier.

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

  • Anglais : lay
  • Français : lai

Nom commun 1 [modifier]

Singulier Pluriel
lai lais
\lɛ\

lai \lɛ\ masculin

  1. Laïc.
    • Qu’ele point nobles, laiz et clers.
      Et les clercs plus soudainnement.
      Pour quoy? Il vivent mains saintement.
      — (Bestiaire Marial tiré du Rosarius)

Nom commun 2[modifier]

lai \Prononciation ?\ masculin

  1. (Poésie) Lai.
    • D’un dous lai d’amor De Blancheflor, Compains, [je] vous chanteroie. — (Romance, p. 66, XIIe siècle)
    • Issi [ainsi] avient, cum dit vus ai
      Li Bretun en firent un lai
      De Equitan, cum il fina,
      E la dame qui tant l’ama.
      — (Marie de France, Equitan, XIIIe siècle)

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

  • Français : lai

Références[modifier]

Moyen français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin laicus (« laïc, commun, du peuple »).

Adjectif [modifier]

lai masculin

  1. Laïc, du peuple.
    • Les gens laiz.

Références[modifier]

Ancien occitan[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin illac.

Adverbe [modifier]

lai

  1. Là.
    • Cercamons si fos uns joglars de Gascoingna, e trobet vers e pastoretas a la usanza antiga.
      E cerquet tot lo mon lai on el poc anar, e per so fez se dire Cercamons
      — (Vida de Cercamon, dans Jean Boutière, A.-H. Schutz, Biographies des troubadours - Textes provençaux des XIIIè et XIVè siècles, Paris, 1964, p. 9)

Variantes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Adjectif [modifier]

lai masculin

  1. Variante de laid.

Références[modifier]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

Romanche[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin lacus.

Nom commun [modifier]

lai \Prononciation ?\ masculin

  1. (Géographie) Lac. Note : dialectes vallader et sutsilvan.

Variantes dialectales[modifier]