laisse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : laissé

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Déverbal sans suffixe de laisser [1] adopté à des époques différentes, et des sens différents : 1. « lien lâche donnant une certaine liberté à l’animal » ; 2. parce qu’à l’origine, la laisse est un couplet, une tirade pour laquelle on donne libre cours à la voix, on la laisse aller d’un trait sans fléchissement, à rapprocher du syntagme d’une laisse « d’un trait » ; 3. « ce qu’on laisse, ce qui est laissé. »
  1. (Nom 1) Wallon lahe ; namurois lache ; italien lascio ; bas-latin laxa ; de laxus, « lâche », la laisse étant considérée comme une corde lâchement tenue. Cependant il faut prendre en considération le danois lisse, le hollandais letse, qui signifient « attache, cordon ». Grandgagnage rattache le wallon lahe à l’ancien haut-allemand laz, lazo, « courroie ». Diez admet que laisse de chien vient de laxa, et que laisse de chapeau vient du germanique lisse, letse [2], etc.
  2. (Nom 2) Ancien occitan lais, lays ; anglais lay ; du celtique [3] : kymri, llais, « son, mélodie » ; gaélique, laoith ; comparez le bas-latin leudus, sorte de chant guerrier qui se trouve dans Fortunat, et l’allemand Lied, « chanson ».
  3. (Nom 3) Voyez aussi la forme masculine synonyme lais.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
laisse laisses
\lɛs\
Un chien avec une laisse violette (1).

laisse \lɛs\ féminin

  1. Corde ou lanière dont on se sert pour mener un chien seul ou des chiens attachés ensemble.
    • Nô Eusébio siffla les limiers qu’il réunit par une laisse. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Après le décès de sa mère et de son beau-père, la fortune du susnommé s’élèvera à cent mille francs de rente. Cette fortune solide, ou crue telle, est la laisse du chien. « Il tient trop à ce qu’il possède pour ne pas servir loyalement le gouvernement de l’Empereur. » Le mot « loyalement » fait sourire dans ce contexte. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 193)
    • En ville, ce sont les chiens qui tiennent leur maître en laisse, quoique personne ne semble comprendre que le fait de s’être volontairement encombré d’un chien qu’il faut promener deux fois par jour, qu’il pleuve qu’il vente ou qu’il neige, revient à s’être soi-même passé une laisse autour du cou. — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, pages 76-77)
    • Pour «tester» la police après l'entrée en vigueur d'un couvre-feu strict samedi au Québec, un automobiliste a conduit en état d'ébriété à Sherbrooke et une jeune femme a promené son ami en laisse. Résultat: une amende de 1550$ chacun. — (AFP, Une femme de Sherbrooke promène un ami en laisse pour contrer le couvre-feu, tvanouvelles.ca, 11 janvier 2021)
  2. (Par extension) Sorte de cordon de chapeau fait le plus souvent de fil de soie.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
laisse laisses
\lɛs\

laisse \lɛs\ féminin

  1. Couplet, groupe de vers des anciennes chansons de gestes.
    • Les laisses de la Chanson de Roland.

Nom commun 3[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
laisse laisses
\lɛs\

laisse \lɛs\ féminin

  1. Espace que la mer laisse à découvert à chaque marée et qui s’affermit peu à peu.
    • 2. La zone maritime est comprise entre le littoral et une limite extérieure située en mer à 12 milles marins mesurés à partir des lignes de base de la mer territoriale. Les lignes de base sont la laisse de basse mer ainsi que les lignes de base droites et les lignes de fermeture des baies qui sont déterminées par décret. — (Article 44 du Code des Douanes français)
    • On eût dit que les eaux croupies qui baignaient les pilotis de la ville basse se retiraient à leur laisse extrême, et mettaient au jour la forêt tourbeuse et rongée de mauvaises fièvres qui lui servait de support. — (Julien Gracq, Le Rivage des Syrtes, José Corti, 1951, page 54)
  2. (Par extension) Mélange de vase et de sable et des débris de plantes marines que chaque vague dépose en sillons sur la plage.
  3. (Par extension) Zone d’alluvion des bords de cours d’eau.
  4. (Fonderie) Lavures.

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe laisser
Indicatif Présent je laisse
il/elle/on laisse
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je laisse
qu’il/elle/on laisse
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
laisse

laisse \lɛs\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de laisser.
    • Dans la cinquième édition de cette satire, supprimée par l’auteur en 1812, il changea de nouveau d’opinion sur ce professeur, et en altéra l’expression ainsi: «Je laisse la topographie au rapide Gell.» Expliquons la raison de ce nouveau changement par la note suivante: «Rapide; en effet, il a topographisé et typographisé en trois jours les états du roi Priam. Je l’avais appelé classique avant que je n’eusse vu la Troade, et maintenant je me garderai bien de lui accorder une qualification à laquelle il a si peu de droits.» — (Œuvres complètes de lord Byron, volume 9, comprenant ses mémoires publiés par Thomas Moore)
    • Je me laisse gâter, archigâter on m’y oblige sous peine de péché mortel. — (Henri Le Chauff de Kerguenec, Souvenirs des zouaves pontificaux)
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de laisser.
    • On sent, lorsqu’il en laisse échapper quelque chose, avec quelle joie il se renfermait dans sa coquille, comme ces insectes qui se cachent à l’approche de l’homme. — (Musset, Le Temps, 1831, page 143)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de laisser.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de laisser.
    • Alors, est-ce qu’elle ne suffirait pas pour qu’on nous laisse au moins vivoter et crevoter à notre guise dans les limites de l’hexagone ? — (Pierre Nord, Espionnage à l’italienne, 1963, chapitre III)
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de laisser.
    • Laisse-nous; essuie tes yeux, nous en reparlerons. — (Jean-François-Alfred Bayard, Madame et Monsieur Pinchon, 1838)

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Déverbal de laissier → voir lais, abusivement rapproché de legs.

Nom commun [modifier le wikicode]

laisse \Prononciation ?\ féminin

  1. Don, legs.
  2. Fiente des bêtes sauvages.
  3. Laisse, chanson, air.

Variantes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Emprunt au français.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
laisse
\Prononciation ?\
laisses
\Prononciation ?\

laisse \Prononciation ?\

  1. (Poésie) Laisse.