semence

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : semencé

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’ancien français semence.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
semence semences
\sə.mɑ̃s\

semence \sə.mɑ̃s\ féminin

  1. Grain que l’on sème.
    • Si les graines sont destinées à servir de semence, il vaut mieux ne pas les faire sortir des balles et les rentrer immédiatement dans un grenier bien sec ; de cette manière elles conservent mieux leur faculté germinatrice. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.149)
    • La moindre semence de légumineuse, souvent pas plus grosse qu'une tête d'épingle, nourrit sa Bruche, un nain, qui patiemment la gruge, l'excave en habitacle ; et lui, le dodu, l'exquis, serait épargné ! (Jean-Henri Fabre, La Bruche des haricots, Souvenirs entomologiques, 1903, Série VIII, Chap. 4)
    • Ce fut M. de Chalvet-Rochemonteix qui apprit aux paysans à se prémunir contre les ravages de la carie dans les grains par le sulfatage de la semence, dont les résultats furent souverains. Le mal cessa avec l’application de ce remède. (Abbé Henri-Dominique Larrondo, Monographie de la commune de Merville (Haute-Garonne), dans Monographies de communes, concours ouvert en 1897 par la Société des agriculteurs de France, Paris & Lille : J. Lefort - A. Taffin-Lefort, successeur, 1898, p.96)
    • Ces espèces adventices, dont les graines sont apportées avec les semences introduites, ont pu résister à des conditions climatiques défavorables. (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 34)
  2. (Par extension) Tout ce qui se sème, par la main de l’homme ou naturellement, graines, noyaux, pépins, etc.
    • En Afrique et dans le Pacifique du Sud, la cochenille Aspidiella hardii est un insecte suceur qui infeste les rhizomes encore au champ.[…]. Les rhizomes infestés finissent par se dessécher. On parvient à lutter contre ce phénomène en plongeant les rhizomes de semence dans du phosalone, du monocrotophos ou du quinalphos. (Dominique Cardon, Ressources végétales de l'Afrique tropicale: colorants et tanins, p.81, PROTA, 2005)
  3. (Par extension) Grain ou graine qui n'est pas destiné aux semailles.
    • On emploie aussi les semences de la nigelle de Damas en médecine ; on leur accorde à peu près les mêmes propriétés que celles de la Nigelle cultivée (Nigella sativa L.), espèce qu’on cultive aussi dans les jardins pour sa graine qu’on emploie comme condiment. (Gustave Heuzé, Les plantes industrielles, seconde partie, page 361, 1860)
  4. (Par analogie) Sperme, substance dont les animaux sont engendrés.
    • À mesure que les ovules quittent le ventre de la femelle, ils sont fécondés par le mâle. La semence s'échappe par l'orifice anal. (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)
  5. (Vieilli) Germe.
    • Ces rapports sont des semences de discorde.
    • Les clauses obscures dans un contrat sont des semences de procès.
  6. Ce qui ressemble à de petites graines.
    1. (Absolument) Petits clous à tête large, qui sont employés par les tapissiers.

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Forme de verbe[modifier]

Conjugaison du verbe semencer
Indicatif Présent je semence
il/elle/on semence
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je semence
qu’il/elle/on semence
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
semence

semence \sə.mɑ̃s\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de semencer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de semencer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de semencer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de semencer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de semencer.

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin sementis (« semailles ») via un bas-latin *sementia.

Nom commun[modifier]

semence \Prononciation ?\ féminin

  1. Semence.
    • Ensi defina li lignages à l'empereour Fedric, en tel maniere que de lui ou de ses fils n'est demorée en terre nulle semence. (BRUN. LATINI, Trésor, p. 101)
    • Semenche de porete et d'oignonete doit un denier à col. et à dos deuz deniers. (Liv. des mét. 283)

Synonymes[modifier]

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

Références[modifier]