amourette

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir amour et -ette

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
amourette amourettes
/a.mu.ʁɛt/

amourette /a.mu.ʁɛt/ féminin

  1. Amour de pur amusement, sans véritable passion.
    • Ainsi donc, vous prenez, ma chère madame Mignon, les fantaisies de Modeste, les effets de ses lectures pour des amourettes. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Quant à l'isolement des sexes dont le but est de prévenir les précoces amourettes, souvent charmantes, en tout cas normales, il ne réussit qu'à faire des collèges, couvents, séminaires et pensionnats, des pépinières de pédérastes et de lesbiennes. (Jean Marestan; L'Éducation Sexuelle; Éditions de la "Guerre Sociale", 1910)
    • J'avais vécu enfermée jusqu'alors, cloîtrée avec les Dames de Reims et quand je rentrais chez nous pour les vacances je n'avais pas eu la plus petite amourette. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.51)
  2. (Botanique) (Agriculture) Un des noms vernaculaires de :
    1. La brize. (Briza media).  [3]
    2. Le muguet. (Convallaria majalis)
      • Dès 1904, les midinettes se promenaient avec un brin de muguet, appelé aussi amourette, piqué dans leur corsage. (Michel Cointat, Histoires de fleurs: Les plus jolies fleurs du jardin, p.101, L'Harmattan, 2002)
    3. (Ille-et-Vilaine, Calvados) La matricaire (Matricaria recutita). [2]
    4. (Bassin parisien, Champagne, Picardie, Anjou) La morelle noire (Solanum nigrum). [2]
    5. Lychnis des prés ; fleur de coucou (Silene flos-cuculi).  [3]
    6. Saxifrage mousse ; gazon turc (Saxifraga hypnoides)  [3]
  3. (Cuisine) (Boucherie) (Surtout au pluriel) Morceau de boucherie :
    1. Moelle qui se trouve dans la colonne vertébrale du veau ou du mouton, quand elle est cuite et qu’elle peut être détachée des os.
      • C’est le tango des bouchers de la Villette
        C’est le tango des tueurs des abattoirs
        Venez cueillir la fraise et l’amourette
        Et boire du sang avant qu’il soit tout noir.
        (Boris Vian, Les Joyeux Bouchers, 1954)
    2. À l'origine testicules de coq, puis d'autres animaux de boucherie. Pour les béliers on parle plus d'animelles.
      • Amourettes d’agneau. Pfff ! Elles ont un nom beaucoup trop joli pour ce qu’elles sont en réalité. J’utiliserai donc le mot « couilles » dorénavant, puisque ce mot exprime beaucoup mieux mon impression sur cette partie de la bête. (Couilles (ou amourettes) d’agneau, www.obsessiongourmande.com, 25 juin 2009)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]