inconscience

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Composé de in- et conscience → voir inconscient.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

inconscience /ɛ̃.kɔ̃.sjɑ̃s/ féminin

  1. (Psychologie) État de l’être qui ne possède aucune conscience de soi-même.
    • J'appréhendais de retrouver ce moment terrible où je m'étais senti sombrer dans l'inconscience, tandis qu'en même temps je me débattais de toutes mes forces pour ne pas mourir. (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • L'église ce dimanche, regorge de gens qui ne fréquentent qu'aux enterrements, aux bouts de l'an, à la fête patronale, des têtes de bois qui ne l'appellent que pour les derniers sacrements, et qu'il oindra, à l'agonie, dans l'inconscience quasi totale, absous néanmoins de toutes leurs fautes. (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)
    • L’inconscience du minéral, du végétal. — Le chloroforme nous plonge dans un état d’inconscience.
  2. (Par extension) Caractère de ce qui se produit chez un être conscient, mais échappe à sa conscience.
    • Une envie folle le taraudait de piquer du poing dans le dos arrondi du monsieur peu pressé, lequel, pourvu d'une inconscience comique, bourlinguant de droite à gauche, s'installait opiniâtrement devant lui, pareil à une citadelle mouvante et calamiteuse. (Victor Méric, Les compagnons de l'Escopette, 1930, p.10)
  3. (Morale) Absence ou abolition, réelle ou apparente, du sens moral, le sujet agissant comme s’il n’avait aucune notion de la valeur de ses actes.
    • C’est de l’inconscience.
    • Cet assassin a fait preuve dans ses aveux d’une extraordinaire inconscience.
  4. Absence de jugement, légèreté extrême.
    • Favrolles prend la parole. Son vide intérieur, son inconscience braillarde se masquent sous l'énergie de ses propositions. (Léon Trotsky, Le drame du prolétariat français, 1922, annexe à l'édition de 1964 de Littérature et Révolution (les Lettres Nouvelles, éditeur))

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]