jurer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin jurare.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

jurer /ʒy.ʁe/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Affirmer par serment, en prenant un dieu, ou quelqu’un, ou quelque chose à témoin.
    • Il jure son Dieu, sa foi, que…
    • (Absolument) Jurer en levant la main.
    • Jurer sur son honneur.
  2. (Souvent) Confirmer, ratifier une chose par serment ; s’engager par serment à quelque chose.
    • Jurer fidélité.
    • Jurer obéissance.
    • Vous jurez de dire la vérité.
  3. (Simplement) Assurer ou certifier une chose.
    • […] la mère Paul était rouée et profitait des pièces qu’on lui remettait de temps en temps pour jurer qu’on avait dû se tromper en la gratifiant d’un jeton de bar. (Francis Carco, L’Homme de Minuit, 1938)
    • […], et lorsque, par moments, près du clocher de Sainte-Gudule, les croassements des corneilles s'élevaient, vous eussiez juré que c'était juste au dessus de votre tête. (Francis Carco, Brumes, Albin Michel, 1935, p.97)
  4. (Religion) Blasphémer.
    • Il ne fait que jurer le nom de Dieu.
    • Jurer Dieu.
  5. (Par extension) Proférer des grossièretés.
    • J’ai horreur de l’entendre jurer.
    • Il vint à moi en jurant.
    • Il jure comme un charretier.
  6. Promettre fortement, quand même ce serait sans serment.
    • Ils se sont juré une amitié éternelle.
    • Il lui avait juré le secret.
    • Jurer fidélité à son ami.
  7. Résoudre fermement une chose.
    • Jurer la mort de quelqu’un, sa ruine.
    • Ils ont juré de le perdre.
    • Jurer une haine mortelle à quelqu’un.
    • J’ai juré qu’on ne m’y reprendrait plus.
  8. (Intransitif) Être choquant, en parlant de l’union ou du rapprochement de deux choses.
    • Le vert jure avec le bleu.
    • Des airs évaporés jurent avec des cheveux gris.
  9. (Par extension) Rendre un son discordant.
    • Un violon qui jure sous l’archet.

jurer de

  1. Croire sur des apparences
    • Elle ne parle pas ce langage, bien sûr ! Oserait-elle troquer le doux roucoulement méridional contre cette brocaille sèche, ce brocard de pierrailles qu’on jurerait de l’allemand ? Ah ! pécheresse ! (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Note[modifier | modifier le wikitexte]
  • Dans le contexte religieux, certains estiment jurer comme parfaitement synonyme de son dérivé parjurer. Par le passé l’expression « commettre le parjure » était utilisé comme synonyme de violation des dix commandements chrétiens (cf sens « jurer le nom de Dieu ») le plus souvent le meurtre, l’adultère ou le divorce.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin jurare.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

jurer /Prononciation ?/

  1. Jurer.
  2. Fiancer.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (jurer)

Anglo-normand[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin jurare.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

jurer /Prononciation ?/

  1. Jurer.