bâtard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : batard

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIe siècle) De l’ancien français bastard (« né hors mariage »).
Le mot est attesté en 1010, en latin médiéval, sous la forme bastardus[1].

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin bâtard
\bɑ.taʁ\
bâtards
\bɑ.taʁ\
Féminin bâtarde
\bɑ.taʁd\
bâtardes
\bɑ.taʁd\

bâtard \bɑ.taʁ\

  1. (Anthropologie) Né de parents non mariés ensemble.
    • Louis XIV a légitimé les enfants bâtards qu’il a eus de Mme de Montespan.
    • Ah ! s’écria de Wardes furieux de ce sang-froid, on voit bien que vous êtes à moitié bâtard, monsieur de Bragelonne ! (Alexandre Dumas, Le Vicomte de Bragelonne, 1847, Michel Lévy frères, page 256)
  2. (Zoologie) Animal né de parents de races différentes.
    • Le chien bâtard diffère du croisé par le caractère inconnu et indéfinissable des races ou types de chiens qui le composent.
    • Mon chien est bâtard mais il a un sacré caractère.
    • Le mot bruxellois zinneke (littéralement « petite Senne », nom d’un bras de la Senne) désigne un chien bâtard et par extension une personne aux origines multiples, ce qui finalement est le cas de tout être humain !
  3. (Botanique) Plante hybride.
    • Une tulipe bâtarde.
  4. Qui n’est satisfaisant pour personne.
    • La négociation a duré six heures et a accouché d’une solution bâtarde.
    • Il n’a pu donner qu’une excuse bâtarde.
  5. Qui n’est pas d’une espèce bien déterminée.
    • Il a utilisé une couleur bâtarde, entre l’ocre et et le brun.
    • Certains critiques ont regardé le drame comme un genre bâtard.
    • Une épée bâtarde, qui se manie à une main et demi (sous-type de l’épée longue, 1350-1550).
  6. (Construction) Qualifie un mortier contenant à la fois de la chaux et du ciment.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin bâtard
\bɑ.taʁ\
bâtards
\bɑ.taʁ\
Féminin bâtarde
\bɑ.taʁd\
bâtardes
\bɑ.taʁd\

bâtard \bɑ.taʁ\ masculin

  1. (Vieilli) Enfant né hors mariage.
    • Les bâtards ont un droit dans la succession du père ou de la mère qui les a reconnus.
  2. (Familier) (Injurieux) Personne méprisable, dont l’origine est à remettre en cause.
    • Arthur, roi de Bretagne, s’adressant à sa demi-sœur Anna de Tintagel — Dans la catégorie salope géante, vous êtes quand même hors concours, hein… Y en a pas beaucoup qui vous tiennent le menton, croyez-moi ! À part maman, peut-être… […] Et, entre nous, quand on a deux ronds de dignité, on ne traite pas quelqu’un de bâtard pendant trente ans pour finir par lui demander des services. (Kaamelot, Livre V, épisode 34, La Supplique)
    • Il a son T-shirt rentré dans son fute. Regarde. C'est le premier bâtard d’Overtown que je vois avec son T-shirt dans son fute depuis cinq ans, dix peut-être. (Tom Wolfe, Bloody Miami, traduit de l'américain, Robert Laffont/Pavillons, 2013)
  3. (Boulangerie) Pain en longueur à mie blanche plus gros qu’une baguette.
  4. (Armement) Petit couteau, sorte de dague.

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Aide sur le thésaurus bâtard figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : pain.

Traductions[modifier]

Hyponymes[modifier]

Interjection[modifier]

bâtard \bɑ.taʁ\

  1. (Québec) (Populaire) Interjection servant à accentuer quelque propos.
    • Bâtard! c’est vraiment platte!

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Paronymes[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

  1. « bâtard », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage