chapelet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De l’ancien français chapelet.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
chapelet chapelets
/ʃa.plɛ/
Chapelet catholique. (2)
Un chapelet de lune. (3)

chapelet masculin

  1. (Sens étymologique) Couronne de roses, de fleurs.
    • J’ai tressé de mes mains, d’amarante azurée
      Et de pavots, un chapelet.
      (Moréas, Les Stances, 1901)
  2. (Religion) Rosaire, collier de grains enfilés, sur lesquels les croyants comptent les prières qu’ils récitent.
    • Elle tenait à la main un chapelet à grains d’ambre, qu’elle roulait très-vite entre ses doigts. (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Héloïse dit et redit son chapelet. Les grains cliquettent de minute en minute et sans relâche, le chuchotement rapide des oraisons s’allonge. (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)
  3. (Figuré) Série, suite d’éléments semblables considérés comme attachés ensemble.
    • Il est très difficile de démêler les deux éventualités et il faut se contenter pour le moment d’un chapelet d’hypothèses choisies parmi les plus vraisemblables. (André Leroi-Gourhan, Histoire des religions, Hypothèses de la préhistoire, Encyclopédie de la Pléiade, volume 3, page 554, 1976)
    • Défiler son chapelet, réciter en détail et de suite tout ce qu’on sait sur une matière.
    • Ne fais pas le con et dévide ton chapelet. Tu sais encore quelque chose et tu nous fais languir... (Jo Barnais, Mort aux ténors, Série noire, Gallimard, 1956. Ch. XI, p. 101)
    • Chapelet d’injures, de mauvaises raisons, etc.
    1. Suite de certains objets attachés ensemble.
      • Chapelet d’oignons.
  4. (Architecture) Baguette découpée et formant une suite de perles, d’olives ou de grains ronds.
  5. (Hydraulique) Machine qui sert à élever les eaux et qui est composée de plusieurs godets ou plateaux attachés de suite à une chaîne.
    • Pompe à chapelet.
  6. (Équitation) Couple d’étrivières, garnies chacune d’un étrier, qui s’attachent au pommeau de la selle, pour monter à cheval.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De chapel (« chapeau ») avec le suffixe diminutif -et → voir chapeler (« tresser une couronne de roses, couronner de roses ») et rosaire pour le sens pris par « chapelet ».

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

chapelet /Prononciation ?/ masculin

  1. Chapelet.
  2. Gloire, honneur.

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (chapelet)

Occitan[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
chapelet
[t͡ʃapeˈlet]
chapelets
[t͡ʃapeˈlets]

chapelet [t͡ʃapeˈlet] (graphie normalisée) masculin

  1. Variante de capelet.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]