esclave

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin médiéval sclavus signifiant « slave » au VIIe siècle et prenant le sens d’« esclave » au Xe siècle. Les Slaves des Balkans faisaient l’objet d’un commerce intensif à partir du haut Moyen Âge. Ce terme est probablement né par formation régressive à partir de *sclavone « slave » pris pour un accusatif et issu du slavon словѣнинъ « slave ».
Sur une base identique, et pour les mêmes raisons linguistiques et commerciales, le grec médiéval a créé σκλάβος sklávos (« esclave ») et σλαβικός slavikós (« slave »). À la même époque, le latin servus s’est spécialisé pour désigner les serfs qui, bien qu’ils fussent également dans un rapport de dépendance vis-à-vis du seigneur, n’étaient pas totalement dénués de droits, contrairement aux esclaves (en droit, un serf reste un être humain, mais l’esclave est une chose).

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
esclave esclaves
/ɛs.klav/

esclave /ɛs.klav/ masculin et féminin identiques

  1. Celui ou celle qui par sa naissance n’est pas de condition libre ou que la violence a mis sous la puissance absolue d’un maître.
    • Le second document n’est pas plus exact que le premier, car il ne dit pas si tous les esclaves entrés dans le port de Rio ont été le produit d’un commerce direct entre cette place et l’Afrique. (Anonyme, Brésil. - situation financière, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Le Concile de Mâcon (581) recommande aux chrétiens de racheter les esclaves chrétiens servent chez les juifs, pour le prix de 12 sols. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Par hyperbole) Prolétaire opprimé et exploité.
    • Au vrai j'entrevoyais que le conflit politique était le même en tous pays, et qu'il n'était autre qu'une révolte des esclaves contre les maîtres, chose qu'il fallait attendre, après cette tuerie imbécile. (Alain, Souvenirs de guerre, p.229, Hartmann, 1937)
  3. (Figuré) Ceux qui par flatterie, par intérêt, se mettent dans la dépendance de quelqu’un et suivent aveuglément ses volontés.
    • Yasmina pria Chérif de répondre à Jacques qu'elle aussi l'aimait toujours, qu'elle lui resterait fidèle tant qu'elle vivrait, qu'elle restait son esclave soumise et aimante. (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • (Par extension)Doux esclave de ses habitudes, l’idée seule de l’imprévu le faisait se recroqueviller prudemment, comme si quelque gros nuage menaçait de répandre son déluge sur la divine monotonie des choses. (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.1, 1910)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Celui qui n'est pas libre (1)

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Celui qui n'est pas libre (1)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Hyponymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

esclave /ɛs.klav/ masculin singulier

  1. Langue amérindienne de la famille dénée.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
esclave esclaves
/ɛs.klav/

esclave /ɛs.klav/ masculin et féminin identiques

  1. Soumis, servile.
    • Avoir une âme esclave.
    • Être esclave, être tellement attaché au service de quelqu’un, ou à quelque emploi, qu’on ne peut s’éloigner, ni faire autre chose.
    • On est esclave auprès de ce maître-là.
    • On est esclave, tout à fait esclave dans cet emploi.
    • Être esclave de la faveur, être esclave de ses intérêts, de ses passions, faire tout pour la faveur, pour ses intérêts, pour satisfaire ses passions.
  2. Attaché.
    • Être esclave de son devoir, se soumettre scrupuleusement à toutes les obligations d’une fonction, d’une charge.
    • Être esclave de sa parole, tenir religieusement ce qu’on promet.

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]