tellure

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : telluré

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1800) Du latin Tellus (« déesse Terre »). Son nom a été proposé par Martin Heinrich Klaproth qui a isolé cet élément en 1798. Comme cet élément a été découvert à la même période que le sélénium —dont le nom est dérivé du nom grec de la Lune— et que l’on rencontre ces deux éléments toujours ensemble, il a été décidé de le nommer d’après le nom de la Terre pour rappeler le fait que la Terre et la Lune sont inséparables.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
tellure tellures
/tɛ.lyʁ/

tellure /tɛ.lyʁ/ masculin

  1. (Chimie) (Indénombrable) Métal d’un blanc bleuâtre, très brillant, lamelleux et fragile. Son symbole chimique est Te et son numéro atomique 52 ; il appartient à la série des métalloïdes.
    • Le tellure a été découvert à la fin du dix-huitième siècle, dans les mines de Transylvanie.
    • Le tellure a deux degrés d’oxygénation connus, savoir : l’acide tellureux et l’acide tellurique. (Jöns Jacob Berzelius, Traité de chimie, 1839)
    • Une estimation faite par l’IRSN conduisait à estimer les rejets à environ 10 % de ceux de Tchernobyl pour les radioéléments les plus volatils (les iodes, les césiums, les tellures). ("Les critères de sécurité des centrales japonaises devront être réexaminés", lemonde.fr, 30 mars 2011)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Précédé
de l’antimoine
Éléments chimiques Suivi
de l’iode

Latin[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

tellure /Prononciation ?/

  1. Ablatif singulier de tellus.