mater

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : mâter, máteř

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Nom : du latin mater (début du mot maternité pour le sens de maternité).
Verbe 1 : de mat (sens utilisé aux échecs).
Verbe 2 : (Date à préciser) De mat. Probablement de l’espagnol mata, « buisson (où l’on se cache) » pour le sens argotique. A comparer de l'indonésien, où mata signifie « œil », et le grec μάτι du même sens.
Verbe 3 : de mat (adjectif).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
mater maters
\ma.tɛʁ\

mater \ma.tɛʁ\ féminin

  1. (Familier) Maternité (établissement).
  2. (Familier) Mère.

Verbe 1[modifier]

mater \ma.te\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Jeu d’échecs) Mettre le roi en échec de telle sorte qu'il ne puisse plus y échapper, ce qui met fin à la partie, on dit alors échec et mat !.
    • Je l’ai maté avec ma tour.
  2. Venir à bout d'une difficulté, par exemple d'une révolte, abattre une résistance, dompter. → voir matefaim
    • Il a réussi à mater cette troupe indisciplinée.
    • Fini de faire le malin, ici, on va te mater !
    • Les pompiers ont maté l'incendie en une demi-heure.
    • Guerre nous est faite, bien réelle, par tous ceux qui s'enrôlent chez Daech pour mater, asservir la femme, réduire son corps à un réceptacle. (Malika Boussouf, Opprimer, c'est sacré, Télérama n°3460, mai 2016)
  3. (Vieilli) Mortifier, affaiblir.
    • Mater son corps, sa chair par des jeûnes, par des austérités.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Verbe 2[modifier]

mater \ma.te\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Argot) ou (Populaire) Regarder attentivement.
    • Il me mate sans arrêt, ça commence à m’énerver !
  2. (Argot) ou (Populaire) Observer avec concupiscence, faire le voyeur.
    • Les voisins qui aimaient la mater dans son jardin ont été condamnés par la justice.

Traductions[modifier]

Dérivés[modifier]

Verbe 3[modifier]

mater \ma.te\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Rendre mat, diminuer l'éclat, matir est plus usité dans ce sens.
  2. Écraser, tasser une pièce de métal au marteau ou par compression.
    • Il faut mater soigneusement le rivet si tu ne veux pas avoir de fuite.

Dérivés[modifier]

Prononciation[modifier]

Verbe
Nom commun

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

\ma.te\

Paronymes[modifier]

\ma.te\

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Latin[modifier]

Étymologie[modifier]

Le Dictionnaire étymologique latin explique :
On explique ordinairement *pa-tar ou *pi-tar « père » comme le protecteur, d'une racine *pe- « protéger », et *ma-tar « mère » comme la créatrice, d'une racine *ma- « mettre au monde ». Mais ces explications ne sont pas absolument certaines : il est possible que la syllabe *tar ait été ajoutée après coup et par analogie à *pa et a *ma qui étaient les anciens termes désignant le père et la mère. Il s’est passé quelque chose de ce genre pour le nom de la sœur dans les langues germaniques (→ voir soror). Quoi qu'il en soit, il faut remarquer que dans *ma-tar le suffixe n'a rien qui marque spécialement le féminin, soit qu'on n'attachât point d'idée précise à cette syllabe, soit que la formation soit antérieure au genre grammatical. Matrona est formé comme patronus, matrimonium comme patrimonium : mais remarquez les nuances différentes prises par ces mots. mātertĕra « tante maternelle » a été expliqué comme une sorte de comparatif, la seconde mère ; mais peut-être est-ce un mot emprunté au grec populaire.
(Date à préciser) De l’indo-européen commun *méh₂tēr dont sont issus, outre les mots suscités, l’allemand Mutter, le russe мать mat’, le grec ancien μήτηρ mếtêr, le sanskrit मातृ mātr, l’anglais mother, l’ancien irlandais mathir, etc.
Du sens de « origine » dérive celui de materia.

Nom commun[modifier]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif mater matrēs
Vocatif mater matrēs
Accusatif matrem matrēs
Génitif matris matrum
Datif matrī matribus
Ablatif matrĕ matribus

mater \Prononciation ?\ féminin 3e déclinaison, faux parisyllabique

  1. Mère.
  2. Nourrice.
  3. Mère (en parlant des animaux) femelle.
  4. Mère patrie.
  5. Métropole.
  6. Souche mère, tronc de l’arbre.
  7. Déesse-mère, titre d’honneur donné à certaines déesses.
  8. (Figuré) Mère (celle qui produit), cause, source, origine.

Dérivés[modifier]

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

Références[modifier]