pauvre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin pauper qui donne povre en ancien français. La graphie savante pauvre, apparue en moyen français, par réaction étymologique, a supplanté povre, graphie usuelle jusqu’au xvie siècle.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
pauvre pauvres
/povʁ/

pauvre /povʁ/ masculin et féminin identiques

  1. Qui est dans la pauvreté ; qui ne dispose pas de ressources suffisantes.
    • Mais quand donc les a-t-il achetées ? Et avec quoi ? Il disait tantôt qu’il était pauvre, qu’il n’avait pas d’argent. (Comtesse de Ségur, L’Auberge de l’Ange-Gardien, 1888)
    • Ma femme aurait désiré être riche, et voilà que j’étais pauvre, avec mes petits appointements de deux mille francs. (Octave Mirbeau, La tête coupée,)
  2. Qui dénote la pauvreté.
    • Une ville, une maison pauvre.
  3. Qui ne renferme, ne dispose que de peu de quelque chose.
    • Un aliment pauvre en gras, en fer, en vitamines, en sel.
    • Une personne pauvre d’esprit, d’argent, de talent, de ressources.
    • Une terre pauvre.
  4. Qui inspire la pitié, la compassion.
    • Mon pauvre ami, vous voici bien ennuyé.
    • Ce pauvre petit s’est perdu.
    • D’ailleurs, ce qui est particulier à la politique de l’histoire sainte, c’est que, chaque fois qu’un personnage marquant fait quelque chose de mal, c’est toujours le pauvre peuple qui écope. (Émile Thirion, La Politique au village, p. 131, Fischbacher, 1896)
    • Je suis une pauvre rate
      Ma vie est un enfer.
      Mon frère est un bandit
      Ma mère une sorcière.
      (Les Enquêtes de Chlorophylle, 1992–1995)
    1. Il se dit aussi par manière de plainte.
      • Voilà mon pauvre manteau tout gâté.
      • Nos pauvres vignes sont toutes gelées.
      • Il a eu en me voyant un pauvre sourire.
  5. Qui inspire le mépris.
    • Pauvre imbécile !
    • Il a fait un pauvre discours.
  6. (Midi de la France) Mort, décédé.
    • Mon pauvre grand-père.
  7. Sans variété ; sans subtilité.
    • Enfin les îles sorties des eaux (atolls) portent une flore extrêmement pauvre, venue par des apports lointains. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.69)
    • Cet enfant à un vocabulaire bien pauvre pour son âge.
Note[modifier | modifier le wikitexte]
  1. Employé dans au sens figuré, il précède en général le nom, et il le suit quand il est employé au propre.
    • Un pauvre écrivain n’est pas la même chose qu’un écrivain pauvre ; dans le premier cas l’écrivain manque de talent ; dans le second cas, il manque d’argent.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin pauvre
/povʁ/
pauvres
/povʁ/
Féminin pauvresse
/po.vʁɛs/
pauvresses
/po.vʁɛs/

pauvre masculin

  1. Personne qui vit dans la misère.
    • Être pauvre parmi les pauvres, c'est beaucoup moins dur qu'au contact de voisins étalant une débordante fortune. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
    • Les efforts se déploient surtout dans le domaine caritatif et s'accompagnent d'une recatholicisation en profondeur des pauvres secourus, l'objectif étant d'aller au peuple pour rétablir la suprématie de l'Église catholique sur la société civile. (Els Witte,Éliane Gubin,Jean-Pierre Nandrin & Gita Deneckere, Nouvelle histoire de Belgique, V.1: 1830-1905, p.99)
    • Les catholiques sociaux […] veulent améliorer le sort des pauvres, non seulement par la charité, mais par une foule d'institutions propres à atténuer les douleurs causées par l'économie capitaliste. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.V, La grève générale politique, 1908, p.226)
    • Le vieux marquis tolérait que les pauvres vinssent ramasser les branches mortes, […]. (Octave Mirbeau, Le gamin qui cueillait les ceps, dans La vache tachetée, 1918)
  2. (Figuré) Personne à qui il manque une qualité.
    • Pauvres en esprit, ceux qui ont le cœur et l’esprit détachés des biens de la terre.
  3. (Par extension) Personne qui n’a pas de quoi subsister honorablement selon sa condition.
    • Cet homme fait le pauvre, il feint de n’avoir pas le nécessaire convenable à son état.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Personne à qui il manque une qualité 

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  • pauvre d’esprit : personne de peu d’esprit
  • pauvre honteux : personne qui est dans l’indigence et qui n’ose demander publiquement l’aumône.
  • pauvre de la paroisse, pauvre qui est à l’aumône de la paroisse.
  • pauvres en esprit : (Religion) Personnes détachée des biens matériels (Bienheureux les pauvres en esprit car le royaume des cieux est à eux.)

Hyperonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Interjection[modifier | modifier le wikitexte]

pauvre [ˈpɔvʁə]

  1. (Provence, Gard) Exprime la surprise, généralement négative ; s’utilise habituellement précédé de oh.
    • Oh pauvre ! Tu as vu le prix le prix des billets ? On pourra jamais retourner à Cassis à ce prix-là !

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]